La Nouvelle Tribune

Coup de gueule : quand l’Ortb devient la télévision privée de Boni Yayi!

Espace membre

Depuis l’avènement du régime Yayi, l’on n’a de cesse de dénoncer le monolithisme médiatique sur l’Ortb. La chaîne nationale de service public a été transformée par Boni Yayi et son régime hyper propagandiste en télévision gouvernementale. Ceux qui ont suivi les éditions du journal télévisé samedi nuit et dimanche à la mi-journée ont sans doute fait le même constat que moi. 

Seuls deux sujets ont été développés dans ces éditions. Le premier a trait à la présence du chef de l’Etat à Kérou, lors de la messe d’action de grâce du nouvel Evêque de Natitingou. Cet élément a duré vingt et une minute. La télévision a laissé dérouler tout le discours fleuve et hors contexte de Boni Yayi sur la table ronde de Paris, la menace Boko Haram. Le second élément qui fait neuf minutes a traité de la participation du président Boni Yayi au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine tenue à Malabo (Guinée Equatoriale). Après ces 30 minutes consacrées exclusivement à Boni Yayi, ce fut la fin du journal. Comme si plus rien d’autre ne s’était passé dans le pays pendant ces deux jours. On constate avec amertume que pour notre chaîne de télévision nationale, l’actualité se limite à l’agenda du chef de l’Etat. Le contenu des programmes de l’Ortb a vraiment changé ces dernières années. Il est devenu totalement insipide. Absence de débats contradictoires sur les grands sujets d’actualité et d’intérêt national, embargo sur les opposants et toute personne critique vis-à-vis du régime. C’est d’ailleurs un évènement, lorsque la télévision nationale diffuse un compte rendu sur une activité d’un parti politique de l’opposition… Et pourtant, la grande maison regorge de professionnels bien formés, débordant d’initiatives. Que peuvent-ils face à un grand Chef friand du petit écran et ce, avec une aversion pour la contradiction. L’histoire de l’émission « Bonjour citoyen » d’Expédit Ologun en dit long.