La Nouvelle Tribune

Proposition de résolution contre Nago

Espace membre

L’absence des secrétaires parlementaires bloque les travaux
(Les clarifications des députés Fcbe)
La séance plénière consacrée à la mise sur pieds d’une commission d’enquête pour contrôler les activités et la gestion du président de l’Assemblée nationale s’est achevée hier en queue de poisson.

La raison fondamentale est l’absence du premier secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale Joachim Dahissiho hier à l’hémicycle puisque la deuxième secrétaire parlementaire serait en mission officielle hors du territoire national. Ainsi durant toute la journée d’hier, les députés rasaient le mûr de l’hémicycle. Ce n’est qu’aux environs de 16 heures et après une longue attente que le président Mathurin Nago fera son entrée au sein de l’hémicycle pour faire remarquer l’absence de secrétaire parlementaire. La séance n’aura duré que quelques secondes. Certains députés signataires de la proposition de résolution, tel que l’honorable Rachidi Gbadamassi, ont dénoncé cette attitude du président Nago, qui selon eux aurait violé le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Mais le président Nago fera la sourde oreille aux requêtes de ces députés qui lui demandaient de prolonger l’attente. Selon certaines indiscrètions parlementaires, le député Joachim Dahissiho aurait bel et bien honoré de sa présence au palais des gouverneurs sans toutefois faire son entrée au sein de l’hémicycle. Au terme des réactions éparses de quelques députés, la séance fut reportée à une date ultérieure. En marge des travaux à l’hémicycle, une vingtaine de députés appartenant à la Fcbe sont montés au créneau à travers une conférence de presse donnée hier au palais des gouverneurs à Porto-Novo pour situer les responsabilités et informer sur la situation qui prévaut au parlement par rapport à ce dossier de proposition de résolution. Le collectif des députés Fcbe, à travers leur porte-parole Janvier Yahouédéhou, ont estimé qu’ils sont déterminés à faire la lumière sur ce dossier et l’étudier dans les conditions régulières. Selon lui, tous les députés Fcbe avaient répondus présent mais ils ne comprennent pas pourquoi subitement leurs collègues du bord adverse s’opposent à l’examen du dossier et font disparaitre le 1er secrétaire parlementaire. Il sera appuyé dans ses propos par l’honorable Chabi Sika Karimou qui s’étonne du manque subit de regain autour de ce dossier. Nul ne sera épargné, dit-il, puisque les deux questeurs seront fouillés, même la liste détaillée de tous les marchés et les biens que Mathurin Nago a géré dans les 7 milliards du budget de l’institution parlementaire. Outre ces dénonciations,probablement que les députés vont se retrouver ce jour pour poursuivre  les travaux .

Ismail Kèko