La Nouvelle Tribune

Saliou Akadiri donne les raisons de son départ du Prd

Espace membre

A travers une déclaration rendue public le weekend dernier à Pobè, le maire de la commune de Pobè, Saliou Akadiri vient de valider officiellement son entrée dans la majorité présidentielle, et a profité pour donner dans cette déclaration les raisons de son départ du Prd. 

C’était en présence de plusieurs personnalités dont le ministre d’Etat François Abiola, les ministres François Houessou et Isidore Gnonlonfoun, des honorables députés et de tous les maires de la mouvance des départements de l’Ouémé et du Plateau. A la suite des nombreux messages de soutien, le maire Saliou Akadiri dira que « depuis huit ans, venant tout droit de Paris, je me suis engagé dans la politique aux côtés d’un homme bien connu Me Adrien Houngbédji qui pour moi est et restera un ami, un frère et un grand leader politique. Mais dans la vie d’un homme, arrive un moment où il faut savoir s’arrêter pour faire le point…c’est aussi et surtout savoir tirer les enseignements de ce bilan rétrospectif avant de prendre un nouveau départ…chez moi aussi, c’est la conscience et le devoir qui avant de m’appeler m’ont interpellé et m’ont conduit au revirement politique dont nous célébrons officiellement aujourd’hui le premier acte » a martelé Saliou Akadiri pour expliquer brièvement les raisons de son départ du Prd. Toutefois, il a rappelé un peu son parcours politique, il y a six ans avec le rassemblement qu’il a constitué dénommé « Iloukoya » pour aller aux élections. Les difficultés financières rencontrées qui n’ont permis au conseil communal qu’il dirige de réaliser ses nombreuses promesses et ce qui reste à faire n’ont pas été occultés par le maire Saliou Akadiri. Selon ses propos, des réflexions ont été engagées avec d’autres forces qui se battent pour le développement du pays et l’amélioration des conditions de vie des populations. « C’est cette voie de la sagesse, celle de l’avenir que nous avons choisie en décidant, mes camarades et moi, d’abandonner nos servitudes du passé de nous inscrire dans une dynamique de progrès et de nous rapprocher de la mouvance présidentielle pour construire ensemble le pays » a ajouté Saliou Akadiri. Pour terminer, il déclare que l’Union des forces du progrès (Ufp) se veut être le creuset de toutes les forces qui veulent le progrès dans nos localités et dans le pays. Selon lui, c’est un mouvement très ouvert dont la création n’est fondée sur aucune considération ethnique, régionale et religieuse. Enfin, dira t-il que la crédibilité de l’Ufp dépendra du sérieux au travail de ses membres et dirigeants et de leur capacité à répondre aux sollicitations des populations. Le ministre François Abiola ainsi que les autres ministres présents et maires de l’Ouémé et du Plateau ont tour à tour exprimé leurs déclarations de soutien au maire de Pobè et une autre déclaration pour soutenir la Table ronde de Paris. Plusieurs groupes flokoriques ont égayé les militants et les populations venus soutenir le maire Saliou Akadiri.