La Nouvelle Tribune

Mafia foncière à Abomey-Calavi : le coup de gueule de Claudine Prudencio contre Patrice Houssou Guèdè

Espace membre

La première secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale et native de la commune d’Abomey-Calavi, Claudine Affiavi Prudencio, est montée au créneau hier en plénière pour dénoncer les acteurs de la mafia foncière dans cette commune. 

Elle n’a pas raté non plus la première autorité de cette commune qui serait également et entièrement trempée dans cette affaire. Elle a fait des dénonciations et de nombreux déballages sur la question. « Je suis navrée de constater que ma commune est devenue un nid de mafia foncière, il y a trop d’abus. Les réserves administratives sont facilement vendues. Les travaux de recasement et de lotissement sont mal conduits par la commune. La disparition miraculeuse, le maire qui gruge la paisible population et si tu n’es pas membre d’un parti politique dont je tais le nom ici, tu as de problèmes fonciers.

Claudine Prudencio à propos du dossier «Epine Dorsale» : «Il y a eu beaucoup d’intoxication afin de cacher la vérité aux Béninois»

J’ai ce problème aussi quand on voit mon nom sur un terrain, c’est terminé. On dit que la parcelle est rentrée dans une école ou c’est le centre social qui a ce terrain aujourd’hui. C’est dommage et déplorable ce qui se passe. Et la commission mise sur pieds par le prédécesseur du ministre Gnonlonfoun est devenue quoi ? Il faut la mise sur pieds d’une commission d’enquête parlementaire parce que trop c’est trop. Sauvons la population d’Abomey-Calavi. Moi j’ai trop de militants qui sont dans cette situation là, aidez-nous ».