La Nouvelle Tribune

Jean-Baptiste Satchivi et ses pairs se dotent d’un plan d’action et d’un budget pour 2014

Espace membre

Quatre mois après leur installation, 25 mai dernier, les élus consulaires de la mandature 2014-2019, ont tenu vendredi 30 mai, leur première session ordinaire. Déroulée à la salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, la session a été consacrée à l’adoption du plan d’action et du budget exercice 2014.

Jean-Baptiste Satchivi, nouveau Président élu de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, il y a quelques mois,  a, une fois de plus, exprimé sa volonté de changer  le visage de l’institution dont il est à la charge. Surtout de la mettre au cœur de la dynamisation de l’économie béninoise. Une chose qui ne sera possible sans le respect des réunions statutaires de l’institution dont l’Assemblée Consulaire. Exercice auquel se sont adonnés, vendredi dernier, les élus consulaires de la Ccib, mandature 2014-2019, réunis en session ordinaire, à la salle de conférence de l’institution consulaire. A cette occasion qui a enregistré la  présence du Ministre du Commerce et d’industrie, Naomie Azaria, ainsi que plusieurs autorités d’institutions de la République, Jean-Baptiste Satchivi a rappelé à l’audience l’importance de ladite session, la première d’ailleurs de la mandature, qui intervient environ quatre mois après l’installation conformément  aux statuts de la chambre. « Elle permet au Bureau exécutif de présenter  aux élus consulaires, son projet de plan de travail annuel et de développement des activités de l’institution  consulaire, suivi du projet de budget pour l’année en cours… », a-t-il indiqué.  Mais en attendant de se doter d’un plan d’action annuel,  face à l’urgence, le Bureau exécutif ne s’est pas reposé. «  Nous avons lancé un mini plan d’activités dénommé "100 jours pour changer le visage de la CCIB". Lequel regroupant 43 activités est exécuté, à ce jour, à  environ 70% », a-t-il souligné. Aussi a-t-il exhorté ses pairs à l’indulgence et à l’audace au cours des assises. Avant de les inviter, de nouveau, à s’engager avec lui pour l’atteinte de la vision de départ. Celle de « faire de la Ccib, à l’horizon 2019, une institution d’appui au développement et au rayonnement des entreprises du Bénin  dans le monde entier …»

Appel à la mobilisation pour la Table ronde de Paris…

Cette dernière vision du président de la Ccib, la Ministre du Commerce et de l’Industrie, Naomie Azaria, venue procéder à l’ouverture des assises, la partage et sensibilise même pour son atteinte. « Je souhaite que la fraternité qui vous a toujours caractérisé depuis votre installation continue. Vous ne pouvez atteindre cette belle vision sans un climat de confiance et d’amour…», a-t-elle conseillé. Sans oublier d’évoquer l’actualité économique de l’heure, celle de la Table ronde de Paris. « Je suggère que ces assises soient consacrées, également, à la mobilisation et à la participation des opérateurs économiques béninois à la table ronde de Paris prévue du 17 au 19 juin prochain… ». A-t-elle laissé entendre.