La Nouvelle Tribune

An 1 du parti « Conscience Citoyenne » : Moukaram Badarou prône une vision de développement

Espace membre

Le parti politique « Conscience Citoyenne » présidé par l’actuel préfet des départements de l’Ouémé et du plateau, Moukaram Badarou, vient de souffler sa première bougie d’existence.

 La cérémonie commémorative de cet anniversaire s’est déroulée samedi dernier dans la ville capitale à travers plusieurs manifestations qui ont regroupé les responsables à divers niveaux de ce parti politique. La première étape de ces manifestations a été une descente de la délégation conduite par le préfet Moukaram Badarou dans la commune d’Adjarra et plus précisément dans l’arrondissement d’Aglogbè. A cet effet, plusieurs plants ont été mis en terre, en présence du maire de cette commune, Saka Yaya, qui a tenu à soutenir personnellement l’autorité de tutelle. Une fois ces plants mis en terre durant la matinée de ce samedi, le cap a été mis ensuite sur Porto-Novo, siège national du parti « Conscience Citoyenne » où attendaient déjà des centaines de militants et particulièrement les femmes du parti membres des groupements. C’est à ce moment précis que le préfet a délivré un message à l’endroit de ces femmes mobilisées pour la circonstance et drapées dans leurs plus beaux habits et foulards. Il était assisté aussi du maire Saka Yaya. Le préfet Moukaram Badarou, dans son message a rappelé que son parti est engagé dans la volonté de développement du pays, et de surcroît des deux départements. Aussi, a-t-il remercié tous les membres de la direction nationale et les membres de bureaux des groupements de femmes tous présents. « A la naissance du parti, beaucoup n’avaient pas cru à sa survie » a-t-il déclaré avant de marteler qu’il faut compter avec ce parti qui est né doté d’une vision très claire, la vision de développement, de rassemblement, la possibilité de redorer l’image de notre pays, la conquête du pouvoir tel que dévolus aux partis politiques.