La Nouvelle Tribune

Asile aux réfugiés et demandeurs d’asile : Valentin Tapsoba, Représentant régional du Hcr félicite le Bénin

Espace membre

En fin d’une mission de cinq jours au Bénin, Valentin Tapsoba, représentant régional du Hcr pour l’Afrique de l’Ouest a donné vendredi 23 mai dans la soirée, un point de presse. C’était  Azalaï Hôtel de la Plage, à Cotonou.  Le Représentant régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés(Hcr), Valentin Tapsoba a terminé sa visite de cinq jours au Bénin sur une note de satisfaction. Arrivé en terre hospitalière béninoise le mardi 20 mai, il y a séjourné jusqu’au samedi 24.

Sa mission au Bénin visait deux objectifs. Transmettre ses remerciements personnels au peuple et au gouvernement béninois pour leur disponibilité et franche collaboration avec le Hcr. Cette collaboration a permis la mise en œuvre avec succès, au Bénin, de la stratégie des solutions durables en faveur des réfugiés et demandeurs d’asile. Valentin Tapsoba est également au Bénin pour remettre aux autorités la réponse du Haut-commissaire du Hcr à une correspondance du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des cultes. Dans cette correspondance, le ministre Houessou a exposé aux responsables au plus haut niveau du Hcr les actions entreprises par les autorités béninoises en vue de trouver une solution durable et définitive à la situation des réfugiés et demandeurs d’asile de longue durée au Bénin. Ces actions sont entre autres le rapatriement volontaire et l’intégration locale. Sans oublier la possibilité du réexamen des besoins de protection internationale pour les réfugiés qui continueraient de nourrir une crainte fondée de persécution dans leur pays respectif.

Le Bénin : un bon exemple

«Je voudrais témoigner de la fin de l’expérience du projet sur les solutions durables  au bout duquel 3667 réfugiés ont obtenu une carte de résidents privilégiés d’une validité de dix ans dans le cadre de l’intégration locale», a déclaré Valentin Tapsoba lors d’un point de presse tenu ce vendredi 23 mai à Azalaï Hôtel de la Plage, à Cotonou.

Se réjouissant de l’aboutissement heureux d’un long processus sur la recherche de «solutions durables» aux nombreux réfugiés qui ont trouvé asile au Bénin. Et en la matière, «le Bénin est un cas d’école», a-t-il témoigné. C’est pourquoi, le Hcr mettra à la disposition du pays son expertise et ses conseils pour l’aider à une bonne gestion des réfugiés. Selon lui, la suite des opérations comportent deux volets.  Primo, il sera nécessaire de renforcer l’environnement de la protection des réfugiés et demandeurs d’asile. Secundo, l’Etat béninois mettra en œuvre une feuille de route sur les apatrides, selon les termes des conventions de 1954 et 1961 ratifiées par son gouvernement.  

Il faut noter que pendant son séjour, le représentant régional de l’Afrique de l’Ouest pour le Hcr a eu des échanges avec les autorités gouvernementales. Il s’est rendu dans les communes de Comè et Lokossa. Ces deux communes ont en fait mis à disposition des sites ayant abrité les réfugiés et demandeurs d’asile.