La Nouvelle Tribune

Développement du Bénin : les projets phares de la table ronde de Paris

Espace membre

Du 17 au 19 juin prochain dans la capitale française, le Bénin s’ouvrira aux investisseurs étrangers et locaux. C’est à la faveur d’une table ronde économique au cours de laquelle, les autorités béninoises présenteront aux bailleurs, 18 principaux projets en vue de mobiliser, au total, 5 630 milliards de F cfa pour booster le développement du Bénin. 

Après le Sénégal et plusieurs autres pays de la sous- région, c’est bientôt le tour du Bénin, de vendre aux investisseurs dans la capitale française sa vision et sa stratégie du développement. Ce sera à l’occasion d’une table ronde, en gestation depuis 2013, et qui sera enfin une réalité du 17 au 19 juin prochain. En effet, pour intéresser les investisseurs internationaux et locaux, le Gouvernement béninois avec l’aide des experts et les partenaires au développement sur la base des objectifs de développement préalablement fixés, a élaboré dix- huit projets principaux de Partenariat public-privé (Ppp), d’investissements publics prioritaires structurants, privés à fort potentiel de chaîne de valeur… Entre autres, seront au menu de la table ronde de Paris, le programme de construction d’infrastructures énergétiques, de restructuration et d’extension du réseau de distribution de l’énergie, le programme de développement des aménagements hydro-agricoles, la construction d’un hôpital de référence et le développement touristique de la route des pêches. Le tout pour un total de 5 630 milliards de F Cfa dont 3 762,7 milliards au titre des investissements privés et 2 766,3 milliards pour les investissements publics avec un volume global à rechercher de 2 900 milliards.

Dont l’exécution couvre la période de 2014 à 2018. Si en général, les assises de Paris visent à propulser le développement du Bénin et par ricochet, améliorer les conditions de vie des populations béninoises, elles permettront au Gouvernement de présenter sa vision et sa stratégie pour atteindre les objectifs de croissance et de développement du pays. Et, mobiliser à cet effet, les partenaires institutionnels et privés. Aussi, favoriseront-elles, la mise en place d’un système de suivi des engagements et des flux financiers, intégré au dispositif de suivi et d’évaluation de la Stratégie de croissance et de la réduction de la pauvreté (Scrp), la sécurisation des financements pour combler le gap financier annuel nécessaire à la mise en œuvre efficace du programme d’investissement du Gouvernement... A travers ses objectifs et ses projets déjà ficelés, le Gouvernement du Bénin, durant les trois jours, échangera avec ses divers partenaires traditionnels, les investisseurs privés sans oublier la diaspora qui sera invitée à contribuer davantage au développement de son pays.