La Nouvelle Tribune

Projet « Nouveau modèle économique»

Espace membre

Air France veut asphyxier les voyageurs d’Afrique (Les agences de voyages africaines menacent) Les agences de voyages agréés des pays d’Afrique de l’Ouest et du centre menacent de combattre par tous les moyens légaux le «Nouveau modèle économique» de la compagnie Air France.

« (…) Non au nouveau modèle économique proposé par Air France et Oui à un modèle économique Gagnant gagnant ». Tel est le sens du combat qu’entendent livrer à la direction de la compagnie Air France, les agences de voyages et de tourisme regroupés au sein de la Fédération inter Etats des agences de voyages et de tourisme de  l’Afrique de l’ouest et du centre (Fisavet). De passage vendredi dernier à Cotonou et au terme des entretiens qu’il a eus avec des autorités béninoises, le président de la Fisavet, le camerounais, Emmanuel Happi-N’gassa a donné ensemble avec ses collègues béninois promoteurs d’agences, une conférence de presse. Au cours de cette rencontre avec les médias béninois, les professionnels de voyages et de tourisme ont indiqué le caractère suicidaire de ce nouveau plan de rémunération que la compagnie Air France prévoie lancer à partir du 1er janvier 2009. Il ressort donc des explications de M. N’gassa appuyé par son collègue béninois, Jean Marie John Ayhee,  président de l’Association des agences de tourisme et de voyages (Atov-Bénin) que Air France projette la suspension des commissions qu’elle verse aux compagnies de voyages sur les billets qu’elles émettent à son profit. Ces commissions varient actuellement entre 7% et 9%. Elle propose comme alternative que lesdites commissions soient désormais payées aux compagnies par chaque voyageur au moment de l’achat de son billet de voyage. Cette innovation de Air France, au-delà de la menace qu’elle constitue pour les compagnies de voyages en tant que petites et moyennes entreprises africaines, contribuera à créer plusieurs milliers de nouveaux sans emplois puis à asphyxier davantage les voyageurs africains dont les revenus sont déjà assez squelettiques Ce qui fait penser à une forme de colonisation économique après celle politique dont se débarrassent difficilement les Etats africains.

Ludovic D. Guédénon