La Nouvelle Tribune

Recomposition de la classe politique

Espace membre

Le groupe parlementaire "Concorde nationale" vole en éclat
En marge des travaux vendredi dernier à l’Assemblée nationale, deux démissions ont été enregistrées au sein du groupe parlementaire "Concorde nationale" présidé par l’honorable Dénis Oba Chabi.

Il s’agit de la démission des députés Fcbe Victor Dangnon et Domitien Wouémou. Ces deux députés ont claqué la porte de leur groupe parlementaire. Ce qui réduit le nombre de députés de ce groupe parlementaire à 8. Ainsi, le groupe parlementaire << Concorde nationale>> vole en éclat. Face à cette situation, les députés Force Clé qui composaient ce groupe parlementaire redeviennent des députés non inscrits au parlement. Mais selon certaines sources proches de la Fcbe, ce groupe parlementaire était dans une situation inconfortable suite aux derniers évènements sur le plan politique national. Puisque, à la constitution de ce groupe parlementaire, plusieurs courants politiques étaient représentés. Aujourd’hui les députés de Force Clé ont clarifié leur position politique et il était irréversible que les députés Fcbe se départissent de ce groupe parlementaire. Les deux démissions enregistrées n’étaient pas étonnantes car cela rentre dans une stratégie pour se débarrasser des députés indésirables et reconstituer le groupe parlementaire. On se rappelle que d’autres groupes parlementaires avaient volé aussi en éclat, notamment << Bénin émergent Gouvernance concertée>> présidé autrefois par feu Anani Abimbola, << Bénin émergent Paix et Démocratie>> présidé par Issa Salifou et << Bénin émergent Solidarité et Progrès>> présidé par Justin Sagui Yoto. Le seul groupe parlementaire de la majorité présidentielle encore intact est le groupe <<Démocratie Emergence>> présidé par Sylvain Zohoun. C’est dire qu’on risque d’assister les jours à venir à une nouvelle recomposition de la classe politique puisque, hormis le groupe parlementaire <<Démocratie Emergence>>,les Fcbe disposent de 28 députés non inscrits à la suite des démissions des députés Orou Bagou de Cbe, Justin Agbodjètin de l’Utd et Zéphérin kindjanhoundé de la Rb.

Ismail Kèko