La Nouvelle Tribune

Vérification de la gestion de Nago

Espace membre

Vers la mise sur pied d’une commission d’enquète mardi
Suite aux travaux de la 8ème session extraordinaire de l’année 2008 à l’Assemblée nationale, les députés de la 5ème législature devrait poursuivre  l’ouverture de la 9ème session extraordinaire avant celle de la session budgétaire prévue courant deuxième quinzaine du mois d’octobre.

Pour faute de quorum le vendredi dernier à l’hémicycle, l’ouverture de la 9ème session extraordinaire n’a pu être effective. Seulement 35 députés sur les 83 avaient répondu présents à l’hémicycle lors de cet exercice. Le président de séance André Dassoundo, 1er vice-président de l’Assemblée nationale s’est vu obligé de renvoyer la séance à ce mardi. Jusqu’à présent, les raisons de l’absence des députés restent inconnues malgré les investigations des hommes de la presse. En effet, après la clôture de la 8ème session extraordinaire, on s’attendait à ce que le quorum soit atteint  dès l’ouverture de la nouvelle session extraordinaire qui devrait consacrer en priorité  l’examen et l’adoption de la proposition de résolution pour contrôler les activités et la gestion du président de l’Assemblée nationale. Au terme de l’adoption de cette proposition de résolution, les députés vont mettre sur pieds une commission d’enquête. Cette absence massive des députés le vendredi dernier à l’hémicycle présage-t-il déjà des difficultés qui pointent à l’horizon? Pour quelles raisons des députés, à  l’origine de ladite résolution ont-ils brillé par leur absence à l’ouverture de la 9è session extraordinaire? Cependant, la suite de ce feuilleton promet puisque conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, même si le quorum n’est pas atteint, les députés se retrouvent dans les 72 heures pour poursuivre les travaux. Autrement dit, ce dossier fera officiellement objet d’étude mardi prochain.

Ismail Kèko