La Nouvelle Tribune

Suite à la sortie médiatique du gouvernement

Espace membre

Des députés rejètent l'idée d'une seconde lecture
Une seconde lecture du projet de loi de finances rectificative gestion 2008 rejetée mardi dernier, par les députés ne serait plus possible conformément aux dispositions du règlement intérieur de l'Assemblée nationale. On se rappelle que le mercredi dernier, sept membres du gouvernement et pas les moindres sont montés au créneau à travers une conférence de presse donnée dans les locaux du ministère à Cotonou au lendemain du rejet du collectif budgétaire par les honorables députés.
Mais dans les explications fournies à l'opinion publique, le ministre d'Etat chargé du développement aurait avancé que le gouvernement demandera une seconde lecture pour rectifier le tir. Erreur, les textes n'autoriseraient pas cette hypothèse.
Puisque, au cours d'un entretien informel avec un député, président d'une commission et proche du pouvoir, cette situation ne serait pas possible. Une fois que le collectif budgétaire a été rejeté, il n'existe plus aucune alternative pour y remédier. Le député se demande par quel miracle le gouvernement pourra introduire cette seconde lecture puisque les cas probables de possibilité de seconde lecture seraient énumérés dans les dispositions de l'article 89 du règlement intérieur de l'institution parlementaire. Une situation qui n'arrange pas du tout le gouvernement de Boni Yayi qui serait aujourd'hui entre le marteau et l'enclume. Le ministre d'Etat Pascal Koupaki qui annonçait la demande d'une seconde lecture va t-il se raviser ou bien le président Boni Yayi va-t-il recourir une seconde fois aux ordonnances ?
Ismail Kèko

 
Les dispositions de l'article 89 du règlement intérieur de l'Assemblée nationale
Article 89.- Seconde lecture
89.1 - Avant le vote sur l'ensemble d'une proposition, une demande de seconde lecture ou de renvoi à la commission saisie au fond pour révision ou coordination peut être présentée.
89.2 - La seconde lecture ou le renvoi sont de droit, lorsqu'ils sont demandés par la commission saisie au fond ou acceptés par elle.
89.3 - Lorsqu'il y a lieu à seconde lecture, la commission doit présenter un nouveau rapport qui peut être verbal. L'Assemblée ne statue que sur les textes nouveaux proposés par la Commission ou sur les modifications apportées par elle aux textes précédemment examinés.
89.4 - Lorsqu'il y a lieu à renvoi en commission pour révision ou coordination, la commission présente sans délai son travail ; lecture en est donnée à l'Assemblée nationale et la discussion ne peut porter que sur la rédaction.