La Nouvelle Tribune

Bénin : «Les jeunes sont profondément déçus de la politique du président Yayi», dixit Guy Mitokpè

Espace membre

La politique du gouvernement notamment de son chef, le président Boni Yayi aux commandes depuis avril 2006, à l’endroit de la couche juvénile, la plus importante de la population béninoise, n’est pas des plus reluisantes. En effet, en dépit de l’existence de nombreuses structures étatiques et des initiatives déjà prises, en cours ou annoncées par les dirigeants, le chômage et le sous-emploi, précisément des jeunes, est des plus élevés. 

Selon des chiffres gouvernementaux, le taux de chômage au Bénin en 2013 est de 2,8 mais ces chiffres sont contestés. A en croire le président du Réseau national des jeunes pour l’emploi (Rnjt), Guy Dossou Mitokpè, citant un rapport de la Banque Africaine de Développement (Bad), il frôle les 75%. Invité avec Georges Anagonou, sociologue et chef de la cellule de communication du Centre national de sécurité routière, de la rubrique «contradictoire» sur l’émission matinale ‘’Actu Matin’’ de ce mercredi 23 avril 2014, Guy Mitokpè s’est fait le porte-parole du sentiment des jeunes en ce qui concerne les actions du gouvernement à l’endroit de ceux-ci. ««Les jeunes sont profondément déçus de la politique du président Yayi», s’est exprimé le président du Rnjt. Comparons l’effectif des jeunes mis chaque année sur le marché de l’emploi (135 000) et celui des jeunes recrutés pour des stages par une structure étatique (1500 à 2000), il pense que le pouvoir «fabrique une instabilité, une révolution». «Un stage de 6 mois ou d’un an, c’est du leurre», a-t-il affirmé avant de dénoncé la pluralité de structures s’occupant de la question du chômage.