La Nouvelle Tribune

Modification de la loi organique de la Haac : la proposition de loi Quenum serait-elle en sursis ?

Espace membre

Tout porte à croire que des mains invisibles tirent les ficelles dans l’ombre afin que cette fameuse proposition de loi de l’honorable Epiphane Quenum relative à la modification de la loi organique de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (Haac) ne puisse pas aboutir.

 En effet, c’est l’auteur de la proposition de loi lui-même qui a tiré la sonnette d’alarme vendredi dernier en plénière en déplorant une certaine défaillance au niveau de la gestion administrative de l’Assemblée nationale. Selon ses propos, cette proposition de loi portant loi organique de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (Haac), aurait été transmise et déposée sur la table du président de l’Assemblée nationale le jeudi 20 février 2014. Malheureusement, lors des travaux en commission le mardi 15 avril dernier au Parlement, le Gouvernement annonçait au cours de ces travaux, qu’il n’a pas reçu copie de cette loi. Une situation qui a mis du doute dans l’esprit des députés ce jour- là. A qui incombe alors la faute ? Certainement à l’Institution parlementaire puisque, aucune autorité administrative de l’Assemblée nationale n’a pu dire le contraire ce jour- là en plénière pour contredire l’auteur de cette proposition de loi. C’est dire que le Parlement doit revoir sa copie et pour cela, le député Epiphane Quenum demande à ce que cette défaillance soit corrigée au plus tôt.