La Nouvelle Tribune

Crise sociale au Bénin : Mathurin Nago invite les présidents d’institution à s’impliquer

Espace membre

A l’occasion de son discours d’ouverture de la première session ordinaire de l’année, le président de l’Assemblée nationale, Mathurin Coffi Nago, devant les présidents de l’Assemblée nationale de l’Ouganda, du Sénégal du Togo, a crevé l’abcès en revenant sur la tension sociale qui perdure dans notre pays depuis plusieurs mois déjà.

D’une part, il a invité le gouvernement à privilégier, comme par le passé, l’outil essentiel qu’est le dialogue, avec les centrales syndicales en général et avec les travailleurs des secteurs de la santé, de la justice et de l’éducation en particulier. D’autre part, le président Nago a invité aussi les présidents d’institution de la République à s’impliquer individuellement ou collectivement dans la résolution de cette crise qui perdure. Toutefois, il a salué le Conseil Economique et Social (CES), le Haut Commissariat à la Gouvernance Concertée, le Patronat et certaines organisations de la société civile qui oeuvrent inlassablement pour le dénouement heureux de cette crise. « Nous devons, dans un élan collectif et patriotique, tout faire pour remettre les travailleurs au travail en instaurant avec eux, un dialogue sincère et responsable » a suggéré le président Nago qui dira par la suite qu’à l’étape actuelle dans les négociations, il estime que les efforts et les concessions doivent être partagés.