La Nouvelle Tribune

Aménagement de la route Ségbana-Kandi-Frontière du Nigéria : Eric Houndété demande des comptes au Gouvernement

Espace membre

Quatre mois après le lancement pompeux des travaux d’aménagement de la route Ségbana-Kandi-Frontière du Nigéria, par le chef le l’Etat, rien n’a encore démarré sur le terrain. Alors que le jour de ce lancement, des engins lourds étaient déployés sur le terrain à la satisfaction des populations qui se sont déplacées massivement ce jour -là.

Face aux inquiétudes grandissantes de l’honorable Eric Houndété de l’Union fait la Nation, ce dernier a dû user de ses prérogatives constitutionnelles pour demander des comptes au Gouvernement, en l’occurrence le ministre des travaux publics et des transports. Il interroge le Gouvernement de confirmer que les ressources nécessaires  pour la construction de cette route sont prévues au Budget Général de l’Etat, gestion 2014 et les ressources extérieures nécessaires à la réalisation de ce projet ont fait l’objet d’autorisation par le Parlement et de ratification par le Gouvernement. L’honorable Eric Houndété se préoccupe également des raisons pour lesquelles depuis 4 mois lesdits travaux n’ont pas commencé et quel impact cette situation a sur le calendrier de réalisation desdits travaux.

QUESTIONS ECRITES AU GOUVERNEMENT

A l’attention du Ministre des Travaux Publics et des Transports

Objet : Aménagement de la route Ségbana-Kandi-Frontière du Nigéria

la fin du mois de novembre 2013, le Président de la République a procédé, tambours battants au lancement des travaux de la route Kandi-Ségbana-Frontière du Nigéria.

Outre le Chef de l’Etat lui-même, on pouvait noter la présence de plusieurs Ministres, mais surtout des députés qui ont dû abandonner les travaux budgétaires pour répondre à l’invitation du Gouvernement. Les populations qui étaient conviées très nombreuses ont salué le démarrage des travaux « annoncés » et, à la vue des engins déployés, elles n'ont cessé d’exprimer leur joie pour le démarrage imminent desdits travaux. Pourtant, plus de 4 mois après cet événement, les travaux n’ont pas démarré.

Conformément aux dispositions de l’article 111 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, il est demandé au Gouvernement :

-de confirmer que les ressources nécessaires  pour la construction de cette route sont prévues au Budget Général de l’Etat, gestion 2014 ;

-de confirmer que les ressources extérieures nécessaires à la réalisation de ce projet ont fait l’objet d’autorisation par le Parlement et de ratification par le Gouvernement ;

-de donner les raisons pour lesquelles depuis 4 mois lesdits travaux n’ont pas commencé ;

-de dire l’impact de cette situation sur le calendrier de réalisation desdits travaux et plus précisément sur la date d’achèvement prévue.

Fait à Porto-Novo, le  9 avril 2014

HOUNDETE Eric