La Nouvelle Tribune

Parlement béninois : Nago évite le débat sur la révision de la Constitution

Espace membre

Parmi la cinquantaine de points inscrits à l’ordre du jour de la première session ordinaire de l’année 2014 à l’Assemblée nationale, figure en bonne place, le dossier de révision de la Constitution. 

Mais contrairement à ses habitudes lors des précédents messages à l’occasion de l’ouverture solennelle de session ordinaire au Parlement, le président Mathurin Nago avait toujours l’habitude de parler, même si c’est brièvement, de l’inscription à l’ordre du jour de ce point qu’est le dossier de projet de loi portant révision de la Constitution. Mais contre toute attente, il n’a même pas abordé ce dossier dans son discours. Est-ce une manière pour lui d’éviter la question et de ne pas en parler devant ses collègues ? Même s’il devrait l’aborder, ce serait dans quel intérêt pour lui ? Surtout que c’est un dossier qui suscite depuis peu la colère de certains députés aussi bien de l’opposition que de la mouvance. On se rappelle les derniers développements qu’a connus ce dossier au moment où le gouvernement avait tenté de faire un coup de force lors des travaux en commission. Certains députés en ce moment avaient même demandé en vain au gouvernement le retrait pur et simple de ce dossier. Aujourd’hui, ce dossier de révision de la Constitution revient à l’ordre du jour de la première session ordinaire de l’année 2014 . Dans tous les cas, le mutisme du président Mathurin Nago sur ce dossier le vendredi dernier, n’est pas passé inaperçu puisque certains députés l’ont même commenté à l’issue de la cérémonie solennelle d’ouverture de cette première session ordinaire.