La Nouvelle Tribune

Safiou Idrissou Affo exprime sa gratitude à la presse sportive béninoise

Espace membre

Les mérites de la presse sportive béninoise sont reconnus par le ministre de la jeunesse des sports et des loisirs, Safiou Idrissou Affo .C’était mercredi 02 dernier à la salle Majestic sis à Cadjêhoun lors de son intervention au cours d’un dîner de presse. 

Le ministre de la jeunesse des sports et des loisirs, Safiou Idrissou Affo, a organisé, le mercredi 02 avril dernier à la salle Majestic sis à Cadjêhoun à Cotonou, un dîner de presse en présence des journalistes afin de leur exprimer ses gratitudes pour le travail qu’ils abattent dans le rayonnement du sport béninois. Pour lui, la couche juvénile constitue le levier de développement des activités sportives sur lesquelles toute fédération doit s’appuyer pour préparer la relève. C’est pour cela que le ministre des sports entend joindre l’acte à la parole en déclarant qu’ il va apporter son appui aux centres de formation pour dénicher et former de vrais talents au profit du sport béninois. Il n’ a pas manqué de revenir sur le projet d’envoi de jeunes béninois au Brésil et des dispositions qui sont en train d’être prises pour que ceux-ci aient un encadrement adéquat dès leur retour du pays du roi Pelé. De plus, le ministre Safiou Idrissou Affo a convié les journalistes sportives à faire des critiques constructives. Pour ceux qui veulent avoir des informations précises sur un sujet donné , son bureau est grandement ouvert car en ce qui le concerne lui , la culture de la transparence est très chère au Président de la République ,Boni Yayi. Avant l’ intervention du ministre des sports , le Chef de la cellule de communication du ministère des sports, Amour Gbovi , a affirmé que la presse sportive est « un partenaire incontournable du Mjsl» et le « ministre est une personnalité très ouverte , humble qui prône une gestion participative».Quant au Président du Comité national Olympique et sportif béninois (Cnosb), Julien Minavoa, il a fait savoir que la collaboration qu’il a bien imprimée entre le Mjsl et le Cnosb dès son arrivée est une bonne action mais il a demandé que la commission mixte Mjsl/Cnosb installée tout récemment ne soit pas une structure mort-née.