La Nouvelle Tribune

Kétou : Bankolé Babarindé remercie le chef de l’Etat et prône l’unité des fils de Kétou

Espace membre

Après 34 années de bons et loyaux services à la nation béninoise, Bankolé Babarindé, l’ex Secrétaire Général de la préfecture de Porto-Novo a fait valoir ses droits à la retraite. Pour rendre grâce au tout- puissant pour avoir réussi sa mission et remercier le chef de l’Etat qui lui a fait confiance en le nommant à ce poste stratégique, ce dernier a organisé le dimanche dernier à la paroisse catholique de Kétou, une messe d’action de grâce à laquelle ont participé plusieurs personnalités politiques et administratives des départements de l’ouémé et du plateau, sans oublier le député de la localité Kakpo Zannou Babatoundé venu lui apporter assistance. 

La messe a été dite par le père André Adéyè et Co-célébrée par le curé de cette paroisse Georges Oloudé. L’évangile a porté sur la Pâques, autrement dit la résurrection de Jésus et de Lazare. Aussi, faudra t-il le rappeler que cette célébration coïncide avec l’anniversaire de décès de la mère de l’heureux du jour, Bankolé Babarindé et également la célébration de l’an 3 du second mandat du chef de l’Etat. Tout ceci a été salué par Bankolé Babarindé qui, au cours du message qu’il a délivré, a remercié le chef de l’Etat pour lui avoir permis de faire cette longue expérience. Aussi, a-t-il remercié toute sa famille et ses collaborateurs qui étaient restés fidèles à ses côtés tout au long de sa carrière. « Cette curieuse coïncidence me permet de prôner le rassemblement de toutes les filles et fils de Kétou à l’union. Ce sera pour moi de faire de cet objectif une idéale union, l’essentiel de ma mission, de tout le peuple béninois en général et de Kétou en particulier » a signifié Bankolé Babarindé. Enfin ce dernier affirme qu’il reste disponible pour apporter sa modeste expérience acquise durant 34 ans au service de son pays et du chef de l’Etat, qu’il va appuyer sans réserves, toutes les actions du gouvernement, car dit-il «tant qu’ il reste à faire, rien n’est fait ». Signalons qu’au terme de la messe, l’heureux du jour et ses proches, ont ensuite reçu des prières et des bénédictions du roi de Kétou, sa majesté Alakétu, dans son palais royal. Une réjouissance festive à l’hôtel « La confidence » de Kétou mettra fin à la cérémonie.