La Nouvelle Tribune

Processus de l’audit participatif à Kétou : Idji Kolawolé émet des réserves sur la réussite de l’opération

Espace membre

Les opérations de la phase de l’audit participative ont pris fin hier sur toute l’étendue du territoire national. Mais dans le plateau et plus précisément dans la commune de Kétou, des doutes subsistent encore sur la réussite de cette phase de l’audit participatif dans cette commune.

 C’est dans ce cadre que, hier, à l’occasion d’un échange à bâtons rompus avec la presse, le président Antoine Kolawolé Idji, un responsable influent de l’Union fait la Nation (Un), a profité de cette opportunité pour faire le point de ce processus dans sa commune natale et surtout les nombreuses difficultés   qui  plombent  les efforts des agents  sur le terrain. Selon ses propos, la Lépi est un instrument capital pour la démocratie, la paix et le développement du Bénin. C’est pour cette raison qu’avec son collègue l’honorable Kakpo Zannou ils avaient sillonné les six arrondissements de la commune de Kétou et les cinq de la commune de Pobè. Entre autres difficultés rencontrées sur le terrain, figurent la rupture incompréhensible de matériels,  l’absence de formation de bon nombre d’agents Ala et aussi le  retard incroyable dans l’accompagnement de ces Ala dans leur payement. Face à cette situation, le président Idji a émis des réserves quant à la réussite effective de cette opération. Il a toutefois félicité les populations qui malgré, la saison agricole, sont massivement sorties pour se faire enregistrer. Il lance alors un appel pressant aux responsables en charge de cette opération et au gouvernement, afin que les étapes suivantes de la Lépi soient des étapes transparentes et consensuelles. « . Aucun camp, aucun groupe ne doit rester propriétaire de cet outil, nous devons pouvoir le maitriser ensemble, l’accompagner ensemble, le posséder ensemble comme la loi en dispose » prévient-il .