La Nouvelle Tribune

Révision de la loi organique de la Haac : quelle chance pour la proposition de loi introduite par Epiphane Quenum ?

Espace membre

Le député Epiphane Quenum vient d’introduire sur la table du président de l’Assemblée nationale, une proposition de loi initiée par lui-même, qui vise à réviser la loi organique de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (Haac). L’information a été donnée  vendredi dernier lors des diverses communications délivrées par le deuxième secrétaire, André Okounlola. 

En effet, lors d’un débat en plénière au moment de la désignation des membres de la Haac par l’Assemblée nationale, le député Epiphane Quenum avait dénoncé la manière dont ces représentants sont désignés. De  plus,  l’auteur de cette proposition de loi avait déjà également dénoncé la monopolisation des ondes et surtout des télévisions par le régime Yayi. La présente mandature de la Haac venant à terme en mai prochain, l’honorable Epiphane Quenum a jugé probablement nécessaire d’introduire cette proposition de loi pour booster les choses, puisqu’une nouvelle mandature s’annonce. Mais pour l’instant, on s’interroge sur les réelles chances que possède cette proposition de loi pour passer en plénière. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, cette proposition de loi ne fait pas l’unanimité au sein de tous les députés. Aussi, les députés de la majorité ne donneront jamais leur caution pour une telle proposition de loi qui va contre les intérêts du pouvoir en place. Alors, dira quelqu’un, c’est de l’eau versée sur le dos du canard.