La Nouvelle Tribune

Manque criard d’enseignants à la Maternelle et au Primaire : Eric Houndété interpelle le Gouvernement

Espace membre

Le député Eric Houndété, président du groupe parlementaire « Union fait la Nation » vient de déposer le 17 mars 2014, une question d’actualité sur la table du président de l’Assemblée nationale. A travers cette interpellation du gouvernement, le député de l’UN voudrait savoir,

 en dépit de certains dysfonctionnements enregistrés dans l’enseignement public en milieu scolaire et le manque criard d’enseignants, les vraies raisons qui justifient le blocage des résultats du concours de recrutement des instituteurs et s’interroge sur ce qu’envisage le gouvernement pour ces enseignants diplômés et quels sont les projets du programme de promotion de l’emploi ou du programme de développement de l’éducation qui prennent en compte ces enseignants ?.

QUESTION D’ACTUALITE AU GOUVERNEMENT

Objet: Recrutement des enseignants au profit du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire

Depuis quelques années, l’enseignement public en milieu scolaire au Bénin est caractérisé par de nombreux dysfonctionnements au nombre desquels le manque criard d’enseignants. De l’examen du projet de budget de l’Etat gestion 2014, il ressort que les besoins en enseignants s’estiment à 10 823 pour le compte des enseignements maternel et primaire.

Pour y remédier le Gouvernement a procédé en septembre 2013 à l’organisation d’un concours de recrutement d’environ 1000 instituteurs au profit du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire. Pourtant, à la date d’aujourd’hui, soit cinq mois après, les résultats de ce concours ne sont toujours pas disponibles.

Dans le même temps, on observe que dans de nombreuses écoles, en moyenne trois (3) classes sur six (6) sont sans maître et ceci cinq (5) mois après la rentrée scolaire.

Aussi note-t-on que de nombreux compatriotes ayant été formés dans les écoles d’instituteurs sont au chômage.

En référence à l’article 110 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, je vous prie  de communiquer à la représentation nationale :

1 - les raisons qui justifient le blocage des résultats du concours de recrutement des instituteurs.

2 - Qu’envisage le gouvernement pour ces enseignants diplômés ? Quels sont les projets du programme de promotion de l’emploi ou du programme de développement de l’éducation qui prennent en compte ces enseignants ?

Fait à Porto-Novo, le 03 mars 2014

HOUNDETE Eric