La Nouvelle Tribune

Sensibilisation sur la Lépi : forte mobilisation autour de l’honorable Honfo à Sèmè-Kpodji

Espace membre

La délégation parlementaire de la 19è circonscription électorale a bouclé la tournée de sensibilisation sur l’audit participatif par la commune de Sèmè-Kpodji. Occasion pour le député Charlemagne Honfo, membre du Cos-Lépi et natif de cette localité, de drainer une forte mobilisation autour de cet idéal.

La salle de conférence de la mairie de Sèmè-Kpodji était devenue trop exigüe pour contenir la foule venue s’enquérir des propos des députés dans le cadre de la tournée de sensibilisation des populations sur l’audit participatif. Elles étaient venues de tous les arrondissements de cette commune, femmes, jeunes, étudiants, élèves, élus locaux, sages, notables, anciens députés, anciens maires et autres. C’est la preuve que cette séance de sensibilisation a porté ses fruits dans la commune de Sèmè-Kpodji. La délégation parlementaire composée des députés Edmond Zinsou, Jonas Gbènamèto, Sofiath Schannou et Charlemagne Honfo ont entretenu durant plusieurs heures l’assistance. A tour de rôle, les députés ont expliqué le bien fondé de cette mission parlementaire, l’importance pour les populations de sortir massivement pour participer à cet audit participatif, les dispositions prises pour une bonne réussite de cette opération, comment les populations doivent elles-mêmes accompagner l’initiative, etc…Autant d’informations fournies à l’assistance. Mais les populations, il faut le préciser, ont été plus attentives aux explications de l’honorable Charlemagne Honfo, membre du Cos-Lépi. Selon lui, au terme de la séance, il est aisé de constater que la commune de Sèmè-Kpodji est une commune à forte turbulence et c’est elle qui rassure et il ajoute que tout va bien se dérouler dans les départements de l’ouémé et du plateau. Signalons que les populations, au cours de la séance, ont abordé plusieurs préoccupations, notamment il faudrait que ce soit les résidents qui restent aux différents postes et non des étrangers. Face à cela, le député répond que « respectant déjà l’esprit de la loi, nous nous sommes efforcés à tenir compte de ces remarques ». Les populations ont également signifié certains dysfonctionnements observés souvent à travers l’acheminement des matériels. Enfin, le député de Sèmè-Kpodji souhaite que tous acteurs politiques au sommet des partis politiques s’entendent pour faciliter la tâche à la base. Il ajoute que cet instrument est un instrument de développement et tout le monde doit concourir à montrer son utilité. Pour terminer, l’honorable Honfo a lancé un appel à d’apaisement afin que toutes les couches et toutes les tendances puissent concourir à l’efficience de la correction de la Lépi.