La Nouvelle Tribune

(Confidentiel) Affaire Patrice Talon : Boni Yayi cherche un rachat à la Cour suprême

Espace membre

Débouté par le Tribunal de première instance de Cotonou et la Cour d’appel de la même ville dans les sulfureuses affaires d’empoisonnement et de coup d’Etat, le Chef de l’Etat cherche un rachat de la Cour suprême pour se sauver la face. Selon des sources proches de cette juridiction, le Chef de l’Etat exercerait, par des émissaires, une forte pression sur les magistrats en charge de ces deux dossiers pour obtenir d’eux une décision qui infirme celle de la première instance et celle de l’appel.

En retour, lui, gracierait et libérerait toutes les personnes arrêtées dans ces affaires. Une doléance difficile à exécuter par les magistrats puisque cette juridiction ne statue qu’en droit et ne peut donc pas réétudier le dossier dans le fond sauf qu’à le renvoyer à une autre Cour d’appel pour reprendre la procédure. Pour le moment, le Chef de l’Etat prend son mal en patience et attend la Cour pour laver cette honte.

Affaire demande d'extradition de Patrice Talon : l'intégralité de l'arrêt de la cour d'appel de Paris du 22 Mai 2013