La Nouvelle Tribune

Cos-Lépi : les députés battent en brèche les propositions de Sacca Lafia

Espace membre

Le président du Cos-Lépi, Sacca Lafia s’est fait pratiquement ridiculiser le jeudi dernier au sein de l’hémicycle lors qu’il a annoncé à ses collègues une descente programmée par l’institution sur le terrain dans le cadre d’une sensibilisation des populations par les députés avant le démarrage de l’audit participatif.

« Le Cos-Lépi sera sur le terrain dans la même semaine et les responsables au niveau des circonscriptions électorales seront associés». Voilà en substance les propos tenus par le président du cos-Lépi Lafia Sacca, le jeudi écoulé face aux députés. Mais il a été très tôt désillusionné par ses collègues qui ont tôt fait de lui rappeler si le Cos-Lépi a pris toutes les dispositions nécessaires sur le terrain et les moyens financiers et matériels pour accomplir correctement cette mission. Surtout que dans ses propos, le président Lafia n’a pas convaincu en affirmant que d’ici le 03 mars prochain, les députés doivent se retrouver sur le terrain alors que, les dispositions financières devant permettre d’accomplir cette mission se trouve encore au trésor public de Cotonou. Une information qui a fait tiquer les députés qui n’ont raté le président Sacca Lafia. « En parlant, le président disait que les journalistes et les communicateurs sont contactés et qu’on n’aura pas à payer des frais outre mesure ; mais je souhaite que le président soit clair par rapport à ces dispositions pour ne pas se confronter à d’autres problèmes sur le terrain » se préoccupe Boniface Yèhouétomè. « Pour les tournées de l’Assemblée nationale, c’est comme du papier à musique et il n’a rien à dire là-dessus. Je pensais qu’il avait les moyens de sa politique, mais il dit qu’il n’y a pas encore un sou et vous nous envoyez sur le terrain…» martèle la présidente Rosine Soglo. « Je remarque que tout n’est pas encore fin prêt au niveau du Cos-Lépi comme l’a fait remarquer la présidente Rosine Vieyra Soglo, parce que dans la lettre que vous m’avez envoyée au cours de la plénière, vous avez dit du 03 au 07 mars prochain pour l’organisation de cette campagne de sensibilisation. Parce qu’il y a l’argent qu’il faut débloquer, mais il y a aussi toute une organisation » a laissé entendre le président Nago. Finalement, la plupart des députés qui ont intervenu par la suite ont souhaité que les dispositions soient prises d’abord afin que le trésor libère les sous avant toute descente sur le terrain. Une situation qui constitue un camouflet pour le président Sacca Lafia, qui malheureusement s’est retrouvé seul ce jour- là au sein de l’hémicycle.