La Nouvelle Tribune

Supputations et hantise autour du remaniement

Espace membre

Boni Yayi marqué à la culotte
Les mouvements du président de la République sont surveillés puis interprétés par rapport à la finalisation présumée ou non de la liste de son nouveau gouvernement.

Depuis son retour vendredi dernier de Washington aux Etats-Unis d’Amérique où il a pris part aux travaux de l’Assemblée générale de l’Organisation des nations unies (Onu), les mouvements et projets de déplacement de Boni Yayi font l’objet de surveillance et d’interprétation. Cette activité à laquelle se sont donnés certains valets de personnalités présumées candidates à l’entrée dans le nouveau gouvernement a été à la base de bien de supputations relatives à la proclamation d’un nouveau gouvernement. Ainsi, de vifs débats et même des paris avaient été faits par certaines personnes vendredi à la mi-journée sur le retour au bercail du premier des Béninois. Dimanche, les supputations ont repris sur l’imminence de la proclamation du nouveau gouvernement. Ainsi pendant le match des Eccureuils juniors contre leurs camarades du Mali, des voix parfois autorisées et insoupçonnées annonçaient par téléphone l’intention présumée du président de la République de proclamer la liste de ses nouveaux collaborateurs immédiats. Ces personnes selon certains de leurs interlocuteurs, fondaient leur conviction sur l’annulation d’un déplacement qu’aurait prévu ce week-end le président de la République sur Parakou, une ville située à trois cent cinquante (350) kilomètres environs de Cotonou au nord. Le président Yayi se rend souvent dans cette ville donc où il dispose d’une résidence privée, certains week-ends pour certainement se reposer ou mener certaines activités.

Ludovic D. Guédénon