La Nouvelle Tribune

La coordination-Littoral des femmes de l’UN désormais opérationnelle

Espace membre

Les femmes membres de l’Union fait la Nation (Un) ont tenu leur première Assemblée générale (Ag) hier, à Cotonou. Une Ag au cours de laquelle elles ont réitéré leur engagement à prendre une part active aux combats politiques de l’alliance.

Tenue dans la salle de conférence de la formation politique, Cette séance a également été l’occasion d’adresser des vœux aux participants. Portée sur les fonts baptismaux depuis hier, La coordination du Littoral des femmes de l’Union fait la Nation dispose déjà d’un bureau. C’est Peace Amalin, qui a été choisie présidente du tout premier bureau de cette coordination. « Notre volonté est de prendre une place en apportant la touche nécessaire pour rendre l’Union fait la Nation indestructible », a laissé entendre la nouvelle présidente. En effet, les femmes du département du Littoral ont mis en place leur coordination dans le but d’arracher des victoires dans le cadre des combats que mène la gente féminine. Pour la présidente de la coordination, il s’agit de la détermination et la volonté des femmes de l’Un de montrer que les femmes peuvent bien militer au sein des formations politiques et prendre d’importantes initiatives. C’est en se basant sur l’initiative prise par l’alliance politique les 9 et 10 novembre 2013 à Porto-Novo, de former les femmes à surmonter les difficultés de scolarisation des filles, de la formation professionnelle, de l’alphabétisation, qu’une telle coordination a vu le jour.

L’objectif de l’Union fait la Nation, à en croire son président, Bruno Amoussou, est de parvenir à avoir des femmes politiques, leaders qui savent ce qu’il faut faire pour diriger la vie sociale. Bruno Amoussou a recommandé aux organisateurs de l’Assemblée générale, de souvent tenir compte des réalités socioculturelles, des contraintes des femmes pour organiser des réunions afin de ne pas empiéter sur leurs activités. En dehors de la mise en place de cette coordination départementale, les connaissances de ces femmes ont été enrichies sur les fondements, les tenants les aboutissants de l’alliance politique.