La Nouvelle Tribune

Le Syntracef en grève dès mardi prochain

Espace membre

La grande salle de conférence du ministère de l’Economie et des Finances a servi de cadre, hier, à une Assemblée générale des travailleurs  de l’Administration centrale des Finances. Réunis sous la houlette de leur syndicat, le Syntracef, ces travailleurs ont une fois encore dénoncé le mutisme des autorités de leur ministère, face à leurs revendications, inscrits en neuf points.

Il s’agit, entre autres : du reversement sans condition des travailleurs occasionnels du Cic et du Palais des Congrès ; du reclassement des conducteurs de véhicules administratifs qui ont obtenu des permis supérieurs en cours de carrière ; de l’organisation des concours professionnels au profit de tous les travailleurs béninois, et ceci tous les ans ; de l’annulation pure et simple des concours de recrutement entachés d’irrégularités, en faveur des régies financières ; de la validation du plan de formation du ministère de l’Economie et des Finances avant le 31 décembre 2013.

A l’issue de cette Ag, le Syntracef a décidé d’observer, si rien n’est fait, une grève d’avertissement de 24 heures, pour la journée du mardi 24 décembre 2013. En attendant ce mouvement de grève, les travailleurs de l’Administration centrale des Finances se sont donné rendez-vous,  jeudi prochain, pour un sit-in, afin de dénoncer une fois encore le «mépris que les autorités observent» vis-à-vis de leur carrière.