La Nouvelle Tribune

Grève de 72 heures des médecins en étude de spécialité : Dorothée Kindé Gazard appelle à la patience et au dialogue

Espace membre

Depuis hier mardi, les hôpitaux et centres de santé publique sont paralysés. Cela pour raison de grève déclenchée par les médecins en étude de spécialité, pour exiger des autorités, la satisfaction d’un certain nombre de revendications relatives à leurs formation et à leurs conditions de travail. Face à cette situation de paralysie, la réaction du ministère de la Santé, pour décrisper l’atmosphère, ne s’est pas fait attendre.

Dans une déclaration faite dans la matinée d’hier,  le Directeur Adjoint du Cabinet, Docteur Moufalilou Aboubakar, a, après avoir exposé les raisons de la suspension de l’octroi de bourse aux médecins en étude de spécialité, et les mesures palliatives prises par le Gouvernement, appelé les grévistes à la patience et au dialogue.

Lire ci-dessous publiée, l’intégralité de la déclaration du Dac.

Déclaration du Directeur adjoint du Cabinet du Ministère de la Santé

Le ministère de la santé a été saisi le lundi 16 décembre 2013 d'une motion de cessation d'activités hospitalières à compter du mardi 17decembre 2013, déposée par l'association de médecins en études de spécialités.

A travers cette motion les médecins exigent:

- La prise immédiate et sans délai d'un arrêté ministériel qui attribue la bourse aux promotions 2010-11 et 2011-12 avec un plan de paiement précis et concret

- La prise d'un arrêté de bourse et de frais d'inscription aux promotions 2012-13 et 2013-14

- Le paiement des primes de garde et de risque a tous les médecins en spécialité quelle que soit l'année d'étude

Il convient de rappeler que la formation d'un médecin en spécialité requiert trois sources de financement :

- Le budget national

- La bourse d'un partenaire

- Les fonds propres

De 2002 à 2009, l'Etat dans le souci de doter les hôpitaux en médecins spécialistes appuyait la formation des médecins en spécialités a travers l'octroi d'un appui financier.

A ce titre un arrêté du ministre de la santé était pris chaque année pour  octroyer une bourse aux médecins reçus au test de sélection organisé par la FSS.

Depuis 2009 du fait des restrictions budgétaires, l'octroi de cet appui a été suspendu.

Du coup les médecins désireux de se spécialiser ont commence à le faire sur fonds propres. Sensible aux doléances des étudiants et des Enseignants de la FSS et tenant compte des moyens disponibles, le ministère a pris l'arrêt N°091/MS/DC/SGM/CTJ/DRFM/DRH/PNDRH du 03 mai 2013 octroyant les frais d'inscription aux promotions 2010-11 et 2011-12.

L'accompagnement qu'accordait le ministère de la santé n'est pas eternel. Il s'agit d'un appui ponctuel.

Il est évident que l'objectif du ministère de disposer des spécialistes reste une réalité.

C'est pourquoi le gouvernement a mis en place le concours d'interne des hôpitaux.

Ainsi les étudiants désireux de bénéficier de l'accompagnement de l'Etat dans le cadre d'une spécialisation sont invités à, prendre part au concours de recrutement des internes des hôpitaux.

Il en résulte que les médecins désireux de se spécialiser le font désormais à leur frais.

Quant à la revendication relative aux frais de garde des médecins en spécialisation, elle fait parties des questions à régler dans le cadre de la restructuration de l'espace hospitalo-universitaire en cours.

Le ministre de la santé en appelle donc à la patience des médecins en spécialité et au dialogue.