La Nouvelle Tribune

Revendications des travailleurs

Espace membre

Les centrales syndicales disent leur ras le bol à Yayi
Les secrétaires générales des centrales syndicales ont organisé hier à Cotonou une conférence de presse pour  dénoncer le gouvernement.

Dieudonné Lokossou, secrétaire général de la confédération des syndicats autonome (Csa-Bénin) a présenté leur déclaration liminaire L’objectif de la présente conférence de presse, précise-t-il est de vous éclairer aussi régulièrement que possible, sur les problèmes brûlants de l’actualité nationale et la position qui est celle de nos organisations syndicales en alliance. Il fait remarquer que  sur le plan socio-économique, la situation devient de plus en plus chaotique et insoutenable. « Et nonobstant les multiples pressions des travailleurs très mécontents de leur sort, le gouvernement dit du changement s’obstine à ne pas satisfaire les justes et légitimes revendications sectorielles des syndicats de base et à plus forte raison, celles des centrales et confédérations syndicales » Pire, poursuit-il, il banalise à travers des comportements qui frisent le mépris. « C’est ainsi que, les grèves déclenchées à juste titre par des travailleurs en service dans les milieux judiciaires, dans le secteur de la santé et dans les Préfectures ont été accueillies par les autorités de tutelle avec une indifférence totale avec à la clé des menaces de défalcations sur les maigres salaires des travailleurs grévistes surexploités ou au besoin, leur remplacement par des «greffiers dit ad hoc» recrutés sur le tas ou des militaires »  Les secrétaires généraux ont aussi réagi contre les déclarations partisanes de certaines personnalités. A ce sujet ils s’indignent : « Mieux, pour vilipender davantage les actes légitimes des syndicalistes et plus particulièrement les secrétaires généraux, certains nervis du pouvoir en place  s’évertuent à donner des cours magistraux ou des leçons de morale aux syndicalistes sur certains médias à travers des’ envolées lyriques » Les centrales syndicales exigent que Yayi prenne des mesures diligentes pour donner satisfaction totale à leurs revendications à savoir la hiérarchisation des salaires, le relèvement du Smig et du point d’indice puis la suppression de la TVA sur les factures d’électricité et d’eau.


Marius Kpoguè