La Nouvelle Tribune

Bénin : les députés rendent hommage à Sourou Migan Apithy

Espace membre

La Représentation nationale n’est pas restée en marge des festivités commémorant le centenaire de la naissance de feu Sourou Migan Apithy. L’esplanade intérieure de l’institution parlementaire a accueilli, hier, la cérémonie officielle d’hommage à cet illustre disparu.

Y ont pris part le Président de l’Assemblée Nationale, Mathurin Coffi Nago, son homologue du Togo, Drama Dramani, qui a fait spécialement le déplacement du Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, les députés, les membres de la famille de feu Sourou Migan Apithy, dont l’Ambassadeur Jean-Claude Apithy, des têtes couronnées de la capitale, la haute Hiérarchie militaire, le Maire de Porto-Novo, Océni Moukaram. Sans oublier Me Adrien Houngbédji qui a aussi fait ce déplacement.

Prenant la parole, le Président Drama Dramani, Président du Parlement togolais a d’entrée remercié pour l’accueil chaleureux dont il a fait objet. Selon ses propos, c’est un privilège pour lui de prendre la parole à cette occasion, et de voir que le Togo est associé à ces hommages à Sourou Migan Apithy. «Je profite pour dire tout l’attachement du Peuple togolais au Président Apithy. Cette commémoration honore le Bénin et ses dirigeants. Cela montre que le Peuple béninois a compris que rien ne peut être fait sans le passé… Le continent africain commence à honorer la mémoire de ses filles et fils qui se sont donnés pour son développement. C’est en posant les actes de ce genre,  que les Africains imposeront les éléments de leur histoire au monde» a t-il affirmé. Enfin, le Président du Parlement togolais a demandé que feu Sourou Migan Apithy soit élevé au rang de modèle pour l’Afrique. Pour terminer, Drama Dramani a réitéré sa gratitude au Parlement béninois, pour avoir associé le Parlement togolais à cette cérémonie.

Devoir de renaissance

«C’est un devoir de reconnaissance. Le Parlement a décidé de prendre part aux manifestations marquant le centenaire de la naissance de Sourou Migan Apithy. A travers cette cérémonie, nous voudrions manifester notre attachement à l’œuvre parlementaire de l’homme. Commémorer le centenaire, c’est d’abord réfléchir à la portée de sa pensée, afin de transmettre à la jeune génération son savoir-faire, c’est également une opportunité d’échanger sur l’héritage qu’il a laissé», a déclaré le Président Mathurin Nago. Il n’a pas manqué de rappeler ce que l’homme était. «Il a proclamé la République du Dahomey le 04 décembre 1958. Cela fait 55 ans aujourd’hui. Il a été Maire de Porto-Novo, Vice-président de la République, député plusieurs fois,. Sa vision  de la politique et de la gestion du pouvoir d’Etat est toujours d’actualité, car nul ne peut prétendre, écrivait-il, gérer seul et faire le bonheur des Dahoméens… Sa dimension dépasse les frontières nationales, car il a participé activement à plusieurs mouvements au plan africain… Il était humble, épris de paix, de tolérance et de conciliation. Il avait cependant un amour particulier pour  son pays. C’est pourquoi  depuis la France, il a décidé de rentrer au pays après le coup d’Etat de 1972, où il sera malheureusement jeté en prison pour  près de 10 ans», a ajouté le Président Nago.

Enfin, au nom de la Famille Apithy, son fils ainé, Jean-Claude Apithy, dira ses mots de remerciement au nom de la collectivité : «Notre joie est grande, car ces hommages ont été rendus en présence d’une forte délégation du Parlement togolais, conduite par son Président. Je ne saurais parler de notre papa, cependant il était d’une grande patience, tolérant ; il avait un point d’orgueil pour les règles de la démocratie, un humaniste. Il avait pour souci de faire triompher en toutes circonstances l’équité, un homme de tradition, un homme d’actions…»