La Nouvelle Tribune

Dialogue Social : le Gouvernement bloque une fois encore les pourparlers

Espace membre

Organisé à l’initiative du ministre en charge du Dialogue Social, le séminaire national sur le Dialogue Social, ouvert hier à Cotonou, pour réchauffer les relations entre Gouvernement et partenaires sociaux, a tourné, avec le retrait des Autorités, à la moquerie. L ’ouverture hier à Cotonou d’un séminaire national sur le Dialogue Social, en panne depuis un certain temps, avait suscité de l’espoir.

Mais, cet espoir n’a duré que le temps de la cérémonie officielle. Organisé pour restaurer la confiance perdue entre Gouvernement et partenaires sociaux, le séminaire national qui avait, en dépit de l’absence du Patronat, nourri beaucoup d’espoir, a tourné à une moquerie. En effet, avec le retrait, juste après la cérémonie officielle, des ministres Sounton en charge du Dialogue Social, et Djemba de l’Enseignement Secondaire, pourtant représentant du Gouvernement au séminaire, les partenaires sociaux se sont retrouvés sans interlocuteurs. Et parce que sans interlocuteurs, le Secrétaire Général Lokossou et ses pairs, très mécontents, sont partis du séminaire qui, deux jours durant, devait, sous l’égide des Représentants du Bureau International du Travail, permettre et au Gouvernement et aux partenaires sociaux, de repartir sur des bases saines. Signalons que les Confédérations et Centrales syndicales disent être toujours disponibles pour discuter, si le Gouvernement veut bien ouvrir un dialogue sincère, franc et sans arrière-pensée. Et les conditions pour reprendre le séminaire sont simples : la présence effective du ministre en charge du Dialogue et de ses collègues en charge de l’Education. Ainsi, avec son désintérêt au séminaire qu’il a lui-même organisé, le Gouvernement qui, selon des sources, serait revenu un peu trop tard pour corriger son tir, les séminaristes étant déjà partis, vient une fois encore de faire voler l’espoir d’une reprise du Dialogue Social, mis en veille au Bénin.