La Nouvelle Tribune

Nago fait Ambassadeur de la lutte contre la corruption

Espace membre

Le Président de l’Assemblée Nationale du Bénin, Mathurin Coffi Nago, a été fait «Ambassadeur de lutte contre la corruption et pour la bonne gouvernance en Afrique», par le Comité Exécutif du Réseau des Parlementaires Africains de Lutte contre la Corruption (Apnac), dont le siège est à Accra au Ghana. C’est du moins l’information issue de l’audience que ce dernier a accordé à son collègue député Louis Vlavonou, Coordonnateur de la Section Nationale dudit réseau, qui lui a porté hier la bonne nouvelle.

En effet, à travers cette distinction, c’est le Bénin tout entier, et en particulier l’Assemblée Nationale, qui est honoré pour la reconnaissance des mérites du Parlement, dans le cadre ses efforts en matière de lutte contre la corruption et la bonne gouvernance au Bénin. Cette nomination intervient après la dernière réunion du Comité Exécutif de l’Apnac, tenue récemment à Ndjamena au Tchad ; réunion au cours de laquelle les efforts du Bénin et de son Parlement, en ce qui concerne la lutte contre la corruption et la promotion de la bonne gouvernance, ont été présentés et salués par les parlementaires de tout le continent. Ces dernières années, a rappelé l’honorable Louis Vlavonou, le Bénin a adhéré à l’Apnac et adopté plusieurs lois. Il s’agit de la Loi portant lutte contre la corruption et infractions connexes, la Loi Organique relative aux Lois de Finances, pour ne citer que celles-là. Par ailleurs, l’Assemblée Nationale a voté des décisions de poursuite d’anciens ministres devant la Haute Cour de Justice. Aussi, deux propositions de loi relatives aux BOT et aux réquisitions, ont été formulées et affectées aux Commissions techniques, après des séminaires financés par le Parlement. Toutes choses dont le Comité Exécutif a souhaité que les autres parlements africains s’inspirent.