La Nouvelle Tribune

Séance de «vérité-réconciliation» entre Léhady Soglo et Blaise Ahanhanzo-Glèlè, hier

Espace membre

S’achemine-t-on vers un dégel de la crise qui divise les barons de la Renaissance du Bénin ? Toujours est-il qu’un pas énorme a été esquissé hier, dans le sens de l’apaisement des tensions au sein de ce parti. En effet, l’ancien ministre de l’Environnement, Blaise Ahanhanzo-Glèlè, a été reçu en audience, hier mercredi, au siège de la Renaissance du Bénin à Cotonou, par Léhady Soglo, Président du parti.

Moment non seulement émouvant, mais également plein de sens, que celui d’hier au siège de la Renaissance du Bénin à Cotonou. Alors que bon nombre d’observateurs de l’actualité politique nationale ne croyaient plus en une probable cohabitation entre Léhady Soglo et Blaise Ahanhanzo-Glèlè, les deux hommes se sont retrouvés hier, pour discuter des points qui les divisent. Une véritable séance de vérité-réconciliation, qui annonce sûrement une nouvelle ère pour le parti du Soleil Levant, sorti très fragilisé des dernières crises internes. Au cours de cette rencontre, Blaise Ahanhanzo-Glèlè a fait part de son opinion par rapport à la perte de son poste de ministre, suite au dernier remaniement ministériel du Président Boni Yayi. L’ancien ministre et Vice-président de la Renaissance du Bénin, après avoir fait part de ses griefs à ce sujet, a également ajouté, pour finir : «De tout mon cœur, je souhaite qu’on soit tous solidaires, derrière le Président du parti, et qu’on travaille sur le terrain». A son tour, Léhady Soglo a tenu un discours de réunification des cadres du parti : «Le Plateau d’Abomey a besoin de quiétude et de paix. Nous ne sommes plus au temps des soustractions, des divisions. Le temps du Grand Rassemblement est venu. Nous nous devons de donner l’exemple de la cohésion, de l’unité», a-t-il déclaré. Il faut noter que cette rencontre a été rendue possible, grâce à un travail de médiation, soigneusement mené par des jeunes militants, des Conseillers communaux du parti, ainsi que des sages et notables de la Ville d’Abomey. Ces derniers ont pu réussir à obtenir du Président du parti, cette audience qui a permis à chaque partie de livrer le fond de ses pensées. Cette rencontre a également connu la participation des membres du Bureau Politique, des députés, et de la jeunesse militante de la Renaissance du Bénin. On pouvait également noter la présence de certains dignitaires et notables d’Abomey, notamment Dah Zodéhougan, représentant le Roi Agoli Agbo d’Abomey.