La Nouvelle Tribune

6e arrondissement de Cotonou

Espace membre

La Cour déboute les Soglo
La Cour suprême a infligé un camouflet aux Soglo dans un contentieux électoral qui les oppose au Parti du renouveau démocratique (Prd) dans le 6e arrondissement de Cotonou.

Elle leur fait comprendre que les résultats donnés par la Commission électorale nationale autonome (Cena) donnant gagnant le Prd sont conformes à la loi

La Renaissance du Bénin (Rb) a perdu la bataille juridique qui l’a opposée hier aux militants du Parti du renouveau démocratique (Prd). La Cour suprême, après  avoir écouté les uns et les autres, a tranché en faveur du Prd. Qu’est-ce qui s’est passé ? Dans le 6e arrondissement après l’élection du chef quartier de Ladji, la Rb a introduit un recours en invalidation d’un siège des « Tchoco-tchoco » qui avaient obtenu 05 conseillers contre 04 pour la Rb et 02 pour les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Selon les Soglo, au soir des élections  locales à Ladji, le Prd a obtenu 847 voix contre 846 voix pour la Rb et 491 pour le Fcbe. D’après leur calcul, le Prd, la Rb et les Fcbe devraient avoir respectivement 04, 04 et 03 sièges. Pour eux, les cauris doivent avoir un siège de plus au détriment du Prd. Cette attitude des Soglo a beaucoup surpris les sages de la Cour suprême, car les vrais concernés n’ont pas réagi contre les données de la Cena. Le procureur général a pris la parole pour situer les protagonistes. Dans ses déclarations, il a indiqué que le quotient électoral est de 200,48 voix à Agatha, selon les chiffres donnés. Par rapport à cela, le Prd a d’abord 04 sièges, la Rb en a 04 et les Fcbe en ont 02. Mais comme, le Parti du renouveau démocratique a le plus fort taux restant, il obtient le dernier siège. Les Soglo étaient étonnés. Le président de séance a renvoyé l’affaire en délibéré. A son retour, la Cour suprême a débouté purement et simplement les Soglo, en ce sens que les résultats rendus publics par la Cena sont conformes aux réalités du terrain et à la loi.

Pourquoi un recours contre le Prd ?

Le Prd avec 05 élus locaux et la Rb avec 04 discutaient le poste de chef quartier de Ladji. Les tractations ont commencé vers les 02 conseillers Fcbe qui doivent permettre à l’un ou à l’autre camp de faire la différence. Au cours des négociations, un conseiller-Fcbe s’est rallié au camp Prd qui a désormais une majorité de 06 sièges contre 05 pour la Rb et son allié Fcbe. C’est pourquoi les soglo refusaient d’installer le conseil local de Ladji. Ils voulaient faire tout possible pour renverser la vapeur. Après les pressions, ils se sont conformés à la loi. C’est ainsi que le Prd a gagné le poste du chef  quartier de Ladji. En introduisant un recours en invalidation d’un siège du Prd au profit des Fcbe, la Rb voulait avoir, dès cet instant, 06 conseillers contre 05 pour le camp des « Tchoco-Tchoco ». C’était un véritable jeu politique. Pourquoi les deux  cherchent à tout  prix à avoir le poste de chef quartier de Ladji qui est en pleine période de lotissement où la guerre des intérêts fait rage.? Selon les informations, l’ancien chef quartier de Ladji avait les populations au dos à cause de la mauvaise gestion des affaires de lotissement. Après la décision de la Cour, les renaissants seront obligés de voir les autres faire pendant cinq ans moins.

Jules Yaovi MAOUSSI.