La Nouvelle Tribune

Le Maep évalue le Bénin dans sa marche de développement

Espace membre

Réunis au Palais des Congrès, jeudi 07 novembre 2013, les commissaires de la Commission Nationale de Gouvernance (Cng) du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (Maep), ont procédé à la validation nationale du Rapport d’étape 2012 de mise en œuvre du Plan national d’actions du Bénin.

Modèle francophone des pays ayant adhéré au Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (Maep). Le Bénin vient une fois encore de le prouver, en se faisant à nouveau évaluer dans sa marche de développement. La cérémonie ayant consacré la validation nationale du Rapport d’étape 2012 de mise en œuvre du Plan national d’actions (Pna) du Bénin, s’est tenue ce jeudi 07 novembre 2013 au Palais des Congrès de Cotonou. Cet exercice, qui a mobilisé plusieurs personnalités membres de la Commission Nationale de Gouvernance (Cng), revêt une importance capitale pour le Bénin, a d’abord rappelé le Président du Cng, Bienvenu Mèdjè. «Il s’agit d’un travail assez sérieux, qui doit retracer la gouvernance telle qu’elle s’est passée au cours de l’année 2012 au Bénin», a-t-il indiqué. Quatre domaines de la gouvernance du Maep sous-tendent l’élaboration de ce Rapport d’étape, objet de validation, nous apprend Ibouraïma G. Yankpé, représentant de la Représentante Résidente du Pnud au Bénin. Il s’agit de «Démocratie et gouvernance politique» ; «Gestion et gouvernance économique» ; «gouvernance des entreprises» et «Développement socio-économique». Ce qui importe dans ce travail, c’est la perception réelle que les populations à la base ont sur la gestion de leur cité. Et pour cela, explique le Président Bienvenu Mèdjè, le travail a d’abord été effectué au niveau des 77 communes du Bénin. Puis convoyé vers les Cellules départementales, qui à leur tour l’ont expédié à la Commission nationale, après avoir tamisé les rapports communaux. L’autre facette du travail, est que le Plan national n’est pas venu ex-nihilo. Selon Eusèbe Agbangla, représentant du ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Africaine, c’est à l’issue du rapport validé en 2008, et présenté par le Chef de l’Etat à Addis-Abeba, au sommet de l’Union Africaine, que le Pna 2008-2015 est sorti. Compte tenu de la rigueur du travail fait par le Maep, il a rappelé, au terme de son discours d’ouverture, que le Maep est un instrument essentiel auquel le Président de la République reste attaché. Les conclusions de ce rapport sont donc très attendus.