La Nouvelle Tribune

«Le projet de Budget est en déphasage avec les orientations stratégiques définies dans le document Alafia 2025» Eric Houndété

Espace membre

Invité sur l’émission dominicale «Zone franche» de ce dimanche 10 novembre 2013, sur Canal 3, l’honorable Eric Houndété a décrypté le projet du Budget 2014.  Il s’est aussi prononcé sur les sujets qui animent la vie politique nationale, tels que le Ramu, la Lepi...

Le président du groupe parlementaire du l’Union fait la Nation (Un) s’est réjoui de l’extension de l’opposition, avec un  nouveau groupe parlementaire, Cohésion Nationale et Paix (Cnp), présidé par l’Honorable Candide Marie Azannaï. L’honorable Eric Houndété a ensuite réfuté les allégations selon lesquelles, l’Un est absente de la scène politique ces derniers mois. Il argumente ses propos par le fait que l’Un a fait l’option d’occuper l’arène politique, en interpellant quotidiennement le gouvernement sur des questions au niveau du parlement.

A propos du projet de Budget de l’Etat exercice 2014, il explique que «de 2007 à 2011, le budget du Bénin a connu cinq orientations différentes». Ce qui est contraire au document Stratégique de Croissance de Réduction de la Pauvreté et Alafia 2025. Il parle d’ailleurs de «navigation à vue sur le plan budgétaire».

De l’emploi des jeunes

Le député Eric Houndété  affirme que le gouvernement n’a prévu, dans le projet de budget, que quelques rares mesures en matière d’agriculture, pour les jeunes ayant suivi des formations dans les lycées agricoles et la promotion du Business Promotion Center (Bpc). Primo, il rappelle que la mesure est certes louable, mais qu’elle est infiniment minime par rapport aux deux à trois millions de jeunes en quête d’emploi. Secundo, le député a rappelé que l’agriculture n’est pas le seul secteur pourvoyeur d’emploi, et qu’il faille promouvoir une politique de l’emploi des jeunes dans d’autres secteurs comme : banque et finance, commerce, transit, assurance, droit des affaires… Tertio, il clame que la promotion de l’emploi doit se baser sur le développement local et les communautés à la base.

Ramu: un projet «éclopé»

Quant aux réformes sociales intégrées dans le projet de budget, le président du groupe parlementaire de l’Un explique que la seule nouvelle mesure sociale introduite par le gouvernement, est le Ramu. Encore qu’il s’agit d’un projet «éclopé», dit-il. Puisqu’il s’agit d’une activité dont la loi n’a pas été envoyée au Parlement. Donc n’est basé sur aucun fondement juridique. De plus, la réalisation de ce projet nécessite un budget de 40 milliards, et le gouvernement n’en a mobilisé que 4, cette année dans les comptes du Trésor Public.

Pour l’organisation des élections communales et locales, l’invité qualifie de mise en scène la rencontre du 14 octobre, entre le Cos-Lépi et le gouvernement. Un mois après cette rencontre, les ressources financières n’ont pas été affectées au Cos-Lepi, pour la réalisation des activités. Ainsi dit-il, le gouvernement ne manifeste aucune volonté d’organiser les élections. Mais, sera-t-il le candidat de l’Un à la  présidentielle de 2016? Eric Houndété dit vouloir se concentrer à ses fonctions parlementaires, et que le choix se fera par sa formation politique au moment opportun.