La Nouvelle Tribune

Le gouvernement désavoué sur le caractère social de son Budget

Espace membre

Deux cadres du ministère des Finances et de l'Economie, dont le Directeur National du Budget, étaient en face de l'ancien Directeur de Cabinet du ministère du Plan et membre de l'Union fait Nation, Nestor Wadaï, pour débattre des grandes lignes du projet 2014 du Budget Général de l'Etat.

C'était sur Canal3 Bénin. On ne saurait qualifier de social et de volontariste, le Budget Général de l'Etat, exercice 2014, comme le fait croire le gouvernement. C'est ce que soutient Nestor Wadaï, en partant d'un certain nombre de constats relevés dans ledit budget. En effet, d'après celui-ci, entre les qualificatifs collés au Budget 2014, et le contenu du document envoyé à la Représentation nationale, il y a bien des contrastes. Car, «la promotion du secteur privé ne saurait être considérée comme étant du social. Etant donné que le privé ne fait pas du social», explique l'ancien Directeur de Cabinet du ministère du Plan, sous Bruno Amoussou. Qui souhaite que l'on fasse la différence entre la volonté d'axer la croissance sur le développement du secteur privé et la politique sociale. Un point de vue que rejettent les deux cadres du ministère des Finances et de l'Economie. En réaffirmant le caractère social du projet du Budget 2014, comme les précédents du régime Yayi. Car, «le projet de Budget Général de l'Etat, exercice 2014, ne reflète qu'une certaine volonté du gouvernement, déjà exprimée à travers plusieurs autres documents stratégiques de développement, d'investir dans le social», a déclaré Noël Gado. Par ailleurs, Nestor Wadaï a également souligné l'absence de précision sur les éventuels goulots étranglements qui pourraient entraver la bonne mobilisation des ressources attendues dans le cadre de ce budget.