La Nouvelle Tribune

Ramu dans l’Atlantique-Littoral : le ministre de la Santé sollicite l’implication des élus locaux

Espace membre

Hier, mardi 5 novembre 2013, le Professeur Kindé-Gazard, ministre de la Santé, a tenu, à la Préfecture de Cotonou, une rencontre d’information et de sensibilisation avec les élus locaux des départements de l’Atlantique et du Littoral, en présence du Préfet Placide Azandé.

Faire des élus locaux, de véritables acteurs dans la vulgarisation du Ramu, en vue d’une forte adhésion de leurs administrés. C’est ce qui a motivé la séance d’information et de sensibilisation que le ministre de la Santé, Dorothée Kindé-Gazard a eu avec les élus locaux des départements de l’Atlantique et du Littoral, hier à Cotonou, en présence du Préfet Placide Azandé. En deux communications, le ministre a présenté aux élus locaux le fondement du Régime d’Assurance Maladie Universelle (Ramu), les garanties ou prestations qu’il offre, et l’importance de leur rôle pour son plein succès, pour le bonheur des populations. Le Ramu, explique-t-elle, est une initiative du gouvernement de Boni Yayi visant à améliorer l’accessibilité financière des populations aux soins de santé de qualité ; un système de couverture sociale de la maladie, destiné à protéger les Béninois contre les conséquences financières du risque maladie. Mais, tout ceci doit être compris des populations dont ces élus sont plus proches. A cet effet, les élus locaux sont appelés à œuvrer pour l’adhésion des populations, à s’impliquer dans les centres de gestion, pour une bonne gestion et un bon suivi-évaluation de l’initiative. Aussi, sont-ils exhortés à appuyer ou subventionner, au besoin, les indigents de leurs localités respectives. Le ministre les a également entretenus au sujet des prochaines étapes de la mise en œuvre du Ramu, dont l’évolution de l’adoption d’une Loi sur le Ramu. Au terme de cette activité, des supports d’information ont été remis aux élus locaux. Le Préfet Placide Azandé, quant à lui, a rappelé à ceux-ci l’importance de leur implication dans la mise en œuvre du Ramu, qui vient les soulager de leurs soucis quotidiens pour le bien-être des populations.