La Nouvelle Tribune

Les injonctions de Nago aux membres du Cos-Lépi

Espace membre

Loin des propos utopiques, on s’interroge déjà si le Fichier électoral national sera vraiment disponible avant la fin de cette année 2013, conformément à la volonté affichée par le Président de l’Assemblée Nationale, Mathurin Coffi Nago?

En effet, suite à la rencontre de vérité tenue le lundi dernier au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, entre la Conférence des Présidents et les membres du Cos/Lépi, Mathurin Nago a demandé à ces derniers de se plier en quatre, afin que ce Fichier électoral soit disponible avant la fin de décembre 2013. Mais des doutes persistent toujours.

Des doutes persistent toujours, par rapport à ce délai fixé. Puisque, il ne servirait à rien de se précipiter pour avoir un résultat bâclé, dans un délai aussi court. On se rappelle le travail bâclé qu’avait rendu, à la veille des élections de 2011, l’organe dénommé «Cps-Lépi» qui est l’ainé du Cos-Lépi. Dans tous les cas, le Président du Cos-Lépi, Sacca Lafia, a lui-même tiré sur la sonnette d’alarme, aussi bien devant le Chef de l’Etat à la Marina, et également le lundi dernier à l’Assemblée Nationale, en relevant les difficultés financières pour atteindre les objectifs fixés. «Un travail, des moyens…» Dit-on.

Ainsi, pour parvenir à ces objectifs, il est indéniable que le Cos-Lépi soit approvisionné financièrement, afin d’éviter d’éventuels blocages sur le terrain. La rencontre tenu le lundi dernier, entre les membres du Cos-Lépi et les membres de la Conférence des Présidents est la preuve que le premier responsable de l’institution parlementaire n’entend pas échouer dans cette mission, puisque, si le Cos-Lépi échoue, c’est comme si c’est l’Assemblée Nationale qui a échoué, car cette structure chargée de corriger la Lépi est majoritairement constituée de députés. Donc ils n’ont pas droit à l’erreur.

On se rappelle qu’à la suite de la rencontre des membres du Cos-Lépi avec le Chef de l’Etat, en présence des Présidents des institutions de la République, dont l’Assemblée Nationale, le Chef de l’Etat avait instruit le professeur Mathurin Nago et les siens de tenir une séance de travail avec le Cos-Lépi. D’où la rencontre du lundi dernier. Cette rencontre a été l’occasion  de passer en revue toutes les difficultés rencontrées jusque-là par le Cos-Lépi, et les voies et moyens pour relever le défi, en trouvant des solutions idoines. Entre autres sujets abordés, il a été retenu également que le Cos-Lépi établisse un plan de communication, pour informer, au fur et à mesure, les populations de l’évolution de l’opération et de leurs activités sur le terrain. Enfin, la Conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale a également demandé au gouvernement de mettre les moyens nécessaires à la disposition de cette structure, pour la réussite de sa mission à bonne date.