La Nouvelle Tribune

Udbn : Claudine Prudencio remobilise ses militants pour les futurs combats

Espace membre

Un peu plus de trois ans après sa naissance, le parti Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (Udbn) du député Claudine Prudencio, a tenu hier au Palais des Congrès de Cotonou, son 3è Congrès extraordinaire, pour renouveler les instances du parti. 

Salle rouge du Palais des Congrès pleine à craquer, devanture bondée d’hommes et de femmes venus d’un peu partout du Bénin, animations folkloriques. Le 3è congrès extraordinaire du parti Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (Udbn), aura montré combien la gracieuse député de la 6è circonscription électorale, et présidente fondatrice du parti, peut encore drainer du monde. La clameur et les slogans qui ont giclé lorsque Claudine Prudencio a fait son entrée dans la salle, sont à eux seuls le symbole de l’admiration et de l’engagement de ces femmes et hommes, à soutenir la nièce de l’ancien président du Bénin, Emile Derlin Zinsou. A pas de reine et au son de l’hymne du parti, elle va saluer les invités, vêtue d’une robe dominée par la couleur blanche immaculé, signe de l’inaltérabilité du parti, griffé du symbole du parti, avec un peu du bleu pour la confiance en l’avenir brillant, symbolisé par une étoile, plein d’espoir  qu’incarne un peu de vert.  Dans une ambiance de gaieté, où Zénab et Miss Espoir ont bercé l’assistance de leurs paradisiaques muses, s’est ouvert ce 3è congrès extraordinaire.

Langage de vérité

La raison d’être du congrès, réside dans le fait que l’Udbn est secoué, ces derniers temps, par des problèmes aussi bien internes qu’externes. Au sein de la majorité  présidentielle, où le combat de leadership fait rage, le parti a connu des attaques et des secousses, surtout dans la 6è circonscription électorale. Et en interne, l’Udbn est restée affligée par la démission de son président, Pascal  Iréné Koukpaki. C’est donc pour tirer les conséquences de ces faits, et réorienter le parti vers les futurs combats, que s’est tenu le congrès. Car, comme le dit si bien le remuant Candide Azannaï, président du parti Restaurer l’Espoir, quel pilote refuse de naviguer par mauvais temps? C’est donc en bon pilote, et avec la conviction que son parti va braver toutes sortes de turbulences et l’adversité, que Prudencio a invité ses militants à de bonnes analyses et diagnostics. Le président de l’Assemblée Nationale, Maturin Coffi Nago va aussi inviter à un langage de vérité. «Je souhaite que votre congrès soit pour vous tous, l’occasion d’avoir un bon débat, non seulement pour les questions de votre parti, mais aussi des questions liées à la consolidation, à la cohésion, à la dynamisation  de l’alliance Fcbe», plaide-t-il. Car, l’alliance Fcbe traverse de réels problèmes, et tous les ténors de la majorité présidentielle qui se sont succédé au pupitre, l’on reconnu à l’unanimité. Et la consolidation de l’alliance Fcbe ne peut non plus se faire sans une réorganisation, une dynamisation et une bonne animation régulière des mouvements constitutifs, dont l’Udbn, entre autres.  

Regarder l’avenir

Alors, prenant note de la démission du président, Claudine Prudencio appelle ses militants à se relever de ce malheureux épisode, et à regarder l’avenir avec encore plus de détermination et d’abnégation. «Car, dit-elle, bien des défis restent encore à être relevés». C’est pourquoi, elle a invité les militants à se pencher véritablement sur les conclusions des réflexions des commissions qui ont préparé les travaux. Ces réflexions doivent faire l’objet d’analyses minutieuses,  afin que le parti reparte vers la conquête de nouveaux espoirs. Devant la foule de personnalités et responsables politiques, de têtes couronnées et dignitaires, Claudine Prudencio a aussi lancé un appel aux responsables de leur creuset commun, les Fcbe, pour qu’ils fassent en sorte que le mouvement «sorte rapidement de sa torpeur et de sa léthargie, pour se rapprocher des préoccupations de nos populations». Ainsi, le creuset que constituent les Fcbe, va cesser d’être «conglomérat à réactions» et devenir une véritable machine à produire des idées.

BUREAU EXECUTIF NATIONAL DE L’UDBN

La Présidente :

Claudine Afiavi Prudencio

Vices–Présidents:

Valentine Medegan

Roland Agossou

Magloire Feha

Ernestine Athanasso

Corneille Ahossi

Pierre Lisboa

Secrétaire Général :

Léon Adégnandjou

Secrétaire Général Adjoint à l’administration des structures verticales :

Christine Zinsou

Irette Kodjogbé

Secrétaire Générale Adjoint à l’administration des structures verticales :

Séraphin Adjovoyesso

Bertine Batcho

Secrétaire Général  adjoint

à la Communication:

Séverin Zohou

Imran Issifou

Romuald Alingo

Secrétaire Général adjoint  chargé

de l’organisation et des artisans :

Ginette Daïzo

Trésorière Générale

Damienne Prudencio

1er Trésorière Générale Adjointe :

Philomène Ekpo

2ème  Trésorière Générale Adjointe

René Koto

Délégué aux affaires sociales

et culturelles

Olga Vigouroux

Délégué aux affaires touristiques

Antoinette Kabine

Chantal Tchiakpè

Délégués à la Jeunesse et

à l’emploi des Jeunes

Septime Minavoa

Eric Déguénon

Délégué Nationale

à la coordination Féminine

Anasthasie Maforikan

Flore Ogouchi

Conseiller Juridique :

Abdon Déguénon

Conseillers politiques

Luc Zinsou

Dah Djimassè

Vovovi

Denis Déguénon

Igor Ahignon

Gabriel Ahodi

Conseillers charges des cultes

El Hadj Tidjani

Siègent au Bureau Exécutif National

Les Présidents des institutions en tant que membres de l’UDBN

Les ministres UDBN en fonction

Les parlementaires UDBN en fonction

Les Maires en fonction

Les Chefs d’Arrondissements en fonction