La Nouvelle Tribune

Des partisans du démissionnaire Epiphane Quenum rallient la Rb

Espace membre

Les militants de la Renaissance du Bénin, sections des 9ème et 13ème Arrondissements de Cotonou, ont organisé le samedi  05 Octobre dernier, un meeting à l’école primaire publique de Zogbo. Par la forte mobilisation d’environ trois mille militantes et militants, cette rencontre était l’occasion pour eux, sur leur propre initiative, de montrer leur sérénité face aux dernières défections de députés de la Renaissance du Bénin, et réitéré leur loyauté au Parti :

«ce n’est pas la première fois que des privilégiés de notre Parti, tels que certains de ses députés à l’Assemblée Nationale, décident de quitter nos rangs. Ils partent, mais les militantes et les militants eux, restent. Aussi, soyons convaincus et assurés que cet énième assaut contre notre Parti échouera comme ont échoué toutes les tentatives du même genre qui l’ont précédé ».

Aussi, ces nombreux partisans du Président Léhady Vinagnon SOGLO ont-ils désavoué les députés démissionnaires : «Epiphane Quenum, Parfait Houangni et Ali Camarou ont décidé de quitter notre maison commune après avoir tant reçu de la RB. Tout comme à ceux qui les ont précédés dans cette démarche indigne, notre Parti leur a beaucoup donné. Ils comptent au nombre des privilégiés qui ont le plus bénéficié des fruits de nos combats communs, de la générosité de nos dirigeants, de l’abnégation et de l’esprit de sacrifice des militants qu’ils remercient aujourd’hui en monnaie de singe. Des gens qui ont tant reçu et qui auraient dû être les plus fidèles, mais qui s’empressent de claquer les portes dès que des sirènes malfaisantes soufflent des mélodies ensorcelantes à leurs oreilles, cela s’appelle Ingratitude. Ingratitude envers le Parti. Ingratitude envers nos dirigeants. Ingratitude envers les militantes et les militants».

Le clou de la cérémonie était la démission de dame Damienne Houessou du Bureau Politique du RDR de Epiphane Quenum : «J’avais quelques problèmes avec certains responsables du Parti. Je m’en suis ouvert au député  Epiphane Quenum, qui en a profité pour m’embarquer dans son aventure. J’ai remarqué que ce qu’il reproche à la Renaissance du Bénin et à son Président, lui-même il le fait. Il s’est entouré des membres de sa famille et il gère seul, après avoir profité des nombreuses ressources que moi-même j’ai mises à sa disposition.

J’ai alors réalisé que j’étais en train de faire fausse route, et je suis donc revenue à la maison RB que j’aime tant.»