La Nouvelle Tribune

Risque d’affrontements violents entre militants Fcbe et Prd à Porto-novo ce jour

Espace membre

Porto-Novo risque de connaître un vendredi très violent ce jour. De sources concordantes, les militants Fcbe de la capitale projettent d’organiser une marche, pour exiger le développement de la ville. A première vue, il n’y a pas sujet à s’inquiéter.

Le problème, c’est que l’itinéraire de la marche passe par le Boulevard lagunaire et devant la Résidence privée du Président Houngbédji. Il se susurre dans les arcanes des marcheurs, que l’étape de la devanture du leader des Tchoko-Tchoko, s’annonce très houleuse. En effet, affirment les mêmes sources, certains militants Fcbe se prépareraient à proférer des jurons à  l’endroit de Me Adrien Houngbédji, et dénoncer ses agissements qui bloquent le développement de la ville de Porto-Novo. On se rappelle que, lors de l’audience que le Chef de l’Etat a accordée à une délégation de la ville, composée du Maire, du Préfet et d’un collège de sages, des voix s’étaient levées pour dénoncer des «mains visibles» qui bloquent le développement de la ville.

Informés de cette marche, les militants du Prd sont très irrités. Pour eux, pas question de laisser n’importe qui accuser leur leader de tireur de ficelle qui bloque le développement de Porto-Novo. Ils s’apprêtent donc à opposer aux marcheurs Fcbe, une riposte, en se mobilisant massivement devant la Résidence de leur leader, pour conspuer, et si possible riposter en cas d’attaques verbales trop poussées. Si rien n’est fait, pour bien quadriller la marche des Fcbe, cela risque de dégénérer en un affrontement violent entre les militants Fcbe et Prd, comme celui observé au début du premier quinquennat du régime Yayi. La Police et les Autorités de la ville sont donc interpelées, pour que cette marche, annoncée pacifique, ne se transforme pas en des heurts violents entre militants de ces deux partis.