La Nouvelle Tribune

Ccib : les recours vidés très bientôt, selon Ousmane Batoko

Espace membre

Ousmane Batoko, Président de la Cour Suprême, a été reçu hier en audience au Palais de la Marina. Avec le Chef de l’Etat, ils ont discuté de plusieurs sujets dont le contentieux électoral à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (Ccib). 

Une visite officielle au Chef de l’état, pour solliciter sa présence à la rentrée judiciaire prochaine de la Cour Suprême, prévue le 31 octobre prochain, la question de la corruption en milieu judiciaire, et surtout la crise qui secoue actuellement la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (Ccib). Ce sont les différents sujets autour desquels a eu lieu le tête-à-tête de ce mardi 1er octobre 2013, entre le Président Boni Yayi et son hôte, Ousmane Batoko, Président de la Cour Suprême.

Sur la question du contentieux électoral à la Ccib, le Président de la Cour Suprême justifie  l’ordonnance de report prise par son institution, par le souci de tenir compte du nombre de recours, et surtout de respecter les procédures qui sont propres à son institution. A la faveur de ladite audience, Ousmane Batoko a rassuré le Chef de l’état de l’ouverture, dès la semaine prochaine, des audiences, pour vider tous les recours. C’est à cette fin que «j’ai fait revenir les magistrats, même ceux qui sont en congé à l’extérieur du pays», fait-il savoir.

Le Président de la Cour Suprême n’a pas manqué d’inviter tous les acteurs, et le gouvernement, à prendre patience, pour permettre à la Cour Suprême de décider dans la sérénité.

Signalons que le Président Boni Yayi a également reçu en audience, hier, le nouveau Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, ainsi que son prédécesseur, le Professeur Albert Tévoédjrè.