La Nouvelle Tribune

Le sort d'Epiphane Quenum dans les mains de la Commission des lois

Espace membre

Le siège du député Epiphane Quenum est désormais menacé au sein du Cos-Lépi. C’est du moins les conséquences de sa sortie de son parti d’origine, il y a quelques jours. En effet, au cours des diverses communications délivrées hier à l’hémicycle, par le Deuxième Secrétaire parlementaire, une correspondance de la présidente du groupe parlementaire «Nation et Développement» au Président Mathurin Nago, en date du 21 août 2013, a été lue aux honorables députés.

Correspondance demandant au Président de l’Assemblée Nationale d’exclure le député Epiphane Quenum du Cos-Lépi, et de reprendre une autre élection en vue de son remplacement au sein de cette structure.

Les arguments évoqués par la présidente Rosine Vieyra Soglo, sont contenus dans cette correspondance (lire ci-dessus la correspondance). En réalité, cette demande d’exclusion constitue un coup dur pour le député Epiphane Quenum. Au terme de la lecture de cette correspondance, le Président Mathurin Nago a reprécisé et affecté la lettre à la Commission des lois, afin qu’elle statue sur son contenu, avant que le dossier ne parvienne en plénière. Et au Président Nago de préciser : «Je dois avouer que cette lettre va au-delà de nos prérogatives, c’est pourquoi je me suis vu obligé de porter l’information à la connaissance de la plénière». En proposant que ce dossier soit examiné par la Commission des lois, aux fins de rendre compte à la plénière.

Lettre adressée par la présidente Rosine Soglo au Président Nago

Assemblée Nationale du Bénin

Réf : 030/EN

Porto-Novo le 21 août 2013

Groupe Parlementaire Nation et Développement

Monsieur le Président,

C’est avec une tristesse que nous nous voyons dans l’obligation de vous demander une nouvelle élection des membres élus au cos-Lépi.

En effet, depuis quelques temps, le président du parti La Renaissance du Bénin, les membres du bureau politique national et moi-même, assistons aux déclarations incendiaires du député Epiphane Quenum que nous avons eu le malheur de proposer sur la liste des candidats au Cos-Lépi.

Monsieur le Président, vous êtes un acteur privilégié de la vie politique de ce pays et je suis sûr que vous avez entendu ou lu à travers les médias, les prises de position du député Epiphane Quenum que nous avons fait élire.

Dans ces conditions, nous sommes obligés de prendre nos responsabilités dans l’intérêt supérieur de notre groupe « Nation et Développement » et de notre parti en proposant d’exclure définitivement le député Epiphane Quenum du Cos-Lépi.

Aussi, nous vous prions, conformément aux pratiques et textes en vigueur, notamment les lois régissant la Lépi, d’organiser dans les meilleurs délais, une séance plénière pour procéder à une nouvelle élection.

Nous vous envoyons pour information, une copie de la lettre que nous avons adressée au président du Cos-Lépi pour retirer le député Epiphane Quenum.

Veuillez agréer Monsieur le président de l’Assemblée nationale, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

La présidente,
Rosine Vieyra Soglo