La Nouvelle Tribune

Ccib : la Cour Suprême suspend la tenue des élections jusqu’à nouvel ordre

Espace membre

La nouvelle est tombée par une bande passante diffusée sur les écrans de la télévision Canal 3 Bénin, dans la soirée du vendredi 20 septembre. La Cour Suprême a pris une ordonnance de sursis à exécuter, dans le cadre des élections consulaires devant se tenir hier dimanche 22 septembre. Il s’agit de l’ordonnance 003/Ca du 20 septembre 2013. Cette ordonnance de sursis d’exécution, entraine de facto le report, et ce jusqu’à nouvel ordre, des élections à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (Ccib).

En effet, depuis décembre 2011, la Ccib traverse une période de transition qui devrait prendre fin avec l’élection et l’installation d’un nouveau président. Après plusieurs mois de crise pré-électorale, les différents acteurs ont pu, sous l’arbitrage du Président de la République, s’entendre sur un calendrier. Et selon ce calendrier, les élections consulaires étaient donc censées avoir lieu sur toute l’étendue du territoire national, ce dimanche 22 septembre.

Mais, certaines actions de ce processus électoral n’auraient pas été faites dans les délais retenus de façon consensuelle.  Du coup, la Cour Suprême n’a pas eu le temps d’évacuer tous les recours déposés sur sa table, dans le cadre des élections consulaires. Ces recours concernent majoritairement la liste électorale.  Et des voix ont redouté une crise postélectorale, si les élections avaient eu lieu ce dimanche sans que la Cour ne se soit prononcée sur tous les recours. Ainsi, l’ordonnance de sursis permettra  à la Chambre Administrative de la Cour Suprême d’étudier et de rendre sa décision sur ces différents recours. Les différents candidats, qui ont mouillé le maillot pour leurs campagnes respectifs, jusqu’à la décision de la Cour Suprême, ont donc tous leurs regards tournés vers la haute juridiction.