La Nouvelle Tribune

Komi Koutché aux côtés de l’Atrpt, pour l’accomplissement de sa mission

Espace membre

Le nouveau ministre de la Communication, Komi Koutché, a effectué hier, jeudi 05 septembre, une visite de prise de contact à l’Atrpt, où il a dit sa disponibilité à accompagner l’institution de régulation dans l’accomplissement de sa mission.

 

Le périple du nouveau ministre de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication, dans les directions et structures sous-tutelle continue. Après les acteurs des médias, mardi dernier, Komi Koutché était hier à l’Autorité Transitoire de Régulation des Postes et Télécommunications (Atrpt). Ici, comme dans les autres structures, la visite du ministre Komi Koutché à l’Atrpt a pour but de prendre contact avec l’autorité d’arbitrage du secteur des postes et télécommunications. Et s’est déroulée en deux grandes étapes.

Présentations. Pour mieux faire connaître l’Atrpt au ministre de tutelle, Firmin Djimenou, Président de l’Autorité, et le Secrétaire Exécutif, Marcellin Ilougbadé, ont brièvement présenté l’institution et ses membres. De leur présentation, il est à noter que l’Atrpt est une institution  de Droit public, dotée d’une personnalité juridique, ayant pour mission la création d’un cadre propice de régulation du secteur des postes et télécommunications, créée il y a 7 ans. Donc une jeune institution. Mais, qui pourtant a réalisé de nombreuses choses, malgré l’absence de textes adéquats pour encadrer le secteur, et les difficultés de siège auxquelles l’Autorité se trouve confrontée. Entre autres, l’appui juridique au secteur, la construction des différents marchés, l’amélioration de la qualité de service et de couverture des réseaux, l’identification des abonnés.

Accompagnement. Si beaucoup de choses ont été réalisées par l’Atrpt en si peu temps, de quoi à satisfaire le ministre, «beaucoup reste à faire», et les tâches à abattre dans le secteur immenses. La Loi portant Code des communications électroniques et de la poste, est toujours à l’étape de projet, et les réformes en cours au niveau de l’opération historique Bénin Télécoms Sa piétinent.

Pour donc aider l’Atrpt à jouer réellement et efficacement son rôle d’arbitrage du secteur des postes et télécommunications, un secteur déterminant pour le développement du pays, le ministre Koutché, pour qui «nous devons nous donner la main», a dit sa disponibilité à accompagner la structure, sous l’autorité de Firmin Djimenou. Cela, pour faire aboutir très rapidement les réformes qui donneront toute son autonomie à l’Atrpt, faire voter la Loi sur le Code de la communication, et travailler pour que le Bénin soit le quartier numérique de l’Afrique.