La Nouvelle Tribune

Lépi : l’ancien fichier électoral déjà imprimé à 98%

Espace membre

Ce n’est plus qu’une question de jours pour l’opérationnalisation de l’audit participatif. En effet, les responsables à divers niveaux intervenant dans cette phase, sont à pieds d’œuvre pour rendre effective cette phase de correction et d’apurement de la Lépi. Le Cos-Lépi a fait constater hier l’impression de la liste électorale ayant servi au double-scrutin présidentiel et législatif de 2011.

C’est cette liste qui sera envoyées dans les arrondissements, affichées dans les bureaux de vote, et qui sera corrigée, actualisée, selon les diverses réclamations de chaque citoyen. Selon le constat fait, tout serait déjà à pied d’œuvre pour entamer l’audit participatif, dans le cadre de la correction de la Lépi.

«L’impression du fichier électoral national ayant servi aux élections de 2011 est à 98% …», a laissé entendre le Rapporteur du Cos-Lépi, Nicaise Fagnon. Ce dernier souligne qu’ils ont quasiment fini l’impression du fichier électoral, prévue par la loi. L’honorable Nicaise Fagnon ajoute que les centres de vote sont d’environ 7000. La visite effectuée hier dans les locaux du Centre National du Traitement (Cnt), a permis de se convaincre du déroulement des travaux des experts. Selon les explications de ces derniers, dans ce département, quatre équipes sont à pied d’œuvre pour l’impression, le contrôle, le remplissage et le coulissage. Même rythme de travail dans la salle de traitement, où tout ce qui est traitement informatique se réalise. « Nous sommes en train de mener les dernières discussions pour finaliser un dossier», a confirmé le Coordonnateur du Cnt, Kassim Chabi. «L’affichage de ces listes, au cours de l’audit participatif, permettra aux populations de dénoncer les irrégularités», a-t-il précisé. Quant au Vice-président du Cos-Lépi, Augustin Ahouanvoébla, il explique que, en ce qui concerne la consultation par Internet, prévue par la loi, des précautions ont été prises avec l’Autorité de Régulation et les opérateurs Gsm, pour son effectivité, et que tout ce qui est fait respecte la mise en œuvre des dispositions légales.

Précisons que l’audit participatif impose l’affichage des listes à actualiser, notamment la Liste électorale ayant servi au double-scrutin présidentiel et législatif de 2011, la liste des recensés (porte à porte) non-enrôlés (enregistrement biométrique), la liste des citoyens enrôlés et qui n'avaient pas encore 18 ans aux dernières élections et qui ont atteint maintenant cet âge. Aussi, l’affichage des listes prêtes à être envoyées au niveau des arrondissements, va permettre de corriger les erreurs dans les données personnelles, de favoriser le changement de bureau de vote au besoin, de recenser les omis de 2011,et d'actualiser la liste électorale (radiation d'étrangers, de morts, de mineurs, d'inscriptions multiples.