La Nouvelle Tribune

L’Un exige l’accès équitable aux medias de service public

Espace membre

Flanqués de leur échappe aux couleurs du drapeau national, visage plein de détermination, six députés de l’Union fait la Nation ont battu hier le macadam. Ceci, pour protester contre le déséquilibre de l’information sur les antennes de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (Ortb).

Basile Léon Ahossi, Lazard Sèhouéto, Eric Houndété, Sacca Fikara, Gabriel  et le Président Bruno Amoussou visiblement pas ébranlé par ses 73 ans, sont allés dans les locaux de l’Ortb, sans tambour ni trompette. Même si un groupuscule de conducteurs de taxi-moto (Zémidjan) les a escortés au retour, ils sont allés sans grand monde.

Ils ont été reçus par le Directeur général de l’ortb, Stéphane Todomè, et le Directeur de la télévision nationale, Wabi Boukari. Au cours de la séance de travail qu’ils ont eue avec les deux responsables de l’office, la tension est montée et il y a eu une vive altercation entre le Directeur général et le député Sacca Fikara. Ce dernier, à la sortie, et après qu’Eric Houndété ait lu une déclaration, a juré d’assigner Stéphane Todomè. Car, des explications fournies par le Directeur général, c’est de son propre chef qu’il agit. Ce que le député prend comme violation des articles 24, 142 et 143 de la Constitution. Pour Sacca Fikara, si l’opposition est exclue des antennes, c’est à cause du Directeur général de l’Ortb. L’intéressé se dit pas gêné, et qu’ensemble avec la délégation, ils ont pris des engagements pour revoir et améliorer leur relation. Ainsi, périodiquement, il y aura des séances de travail pour faire le point et voir ce qui peut être amélioré.