La Nouvelle Tribune

Le Prd décidé à apporter sa contribution au rayonnement de la démocratie

Espace membre

Le samedi 07 septembre prochain, le Prd tiendra sa 4è université de vacances. Depuis 2006, à travers ses universités de vacances, le Prd s’est positionné comme un parti précurseur sur l’échiquier politique national, dont la qualité de la réflexion a été déterminante ces dernières années, et donne la preuve qu’il est constant dans ses choix et sa ligne politiques.

 

«23 ans après la Conférence Nationale : bilan et perspectives», tel est le thème de la 4è université de vacances du Prd, qui se tient le samedi prochain à Sèmè-Kpodji. L’honorable Charlemagne Honfo, Secrétaire à la communication du parti, et président du Comité d’organisation, se réjouit aussi bien du choix de sa commune, Sèmè-Kpodji, pour abriter cette Uv, que du thème. «Avec ce thème, on passera en revue tous les sujets brûlants de l’actualité politique, mais les plus récents. On ne peut pas développer ce thème sans parler de la révision de la Constitution, et des sujets phares de la gouvernance politique», a-t-il déclaré.

C’est une approche nouvelle au Prd, qui s’inscrit dans une dynamique de modernisation accrue. «Au lieu de se mettre dans les rues et de protester, comme les autres partis qui s’opposent à Yayi, nous avons décidé de réfléchir aux problèmes auxquels sont confrontés les populations», précise-t-il. La preuve,  lors des universités de vacances passées, le parti a fait d’énormes propositions sur la Lépi. Aujourd’hui, force est de constater que l’Uv de l’année dernière a rendu une décision sur la Lépi. «Sur la révision de la Constitution, nous sommes les premiers à parler de la nécessité du dialogue», précise l’honorable Honfo. C’est d’ailleurs cette même raison que le parti a brandi, lors des concertations avec le gouvernement, pour opposer un refus à l’entrée au gouvernement. Aujourd’hui, le Clergé et plusieurs autres formations ne réclament que cela.  Preuve que l’option choisie par le parti de faire l’opposition autrement, n’est pas fortuite.